Réalisation: Jacques Molitor

Du haut de ses vingt-cinq ans, Joe Thein représente l’espoir du parti d’opposition ADR. Conservateur et eurosceptique autoproclamé, il tient depuis cinq ans un siège au conseil communal de Pétange. Ses déclarations nationalistes sont souvent jugées islamophobes et même d’extrême-droite - ce qui s’apparente selon Joe à une censure médiatique. En même temps, Joe est homosexuel et souhaite un jour adopter des enfants, ce qui est en conflit direct avec le codex de son parti politique. Comment résoudra-t-il ce dilemme ? « Ma patrie » accompagne le jeune politicien controversé dans son quotidien professionnel et familial et essaie de trouver une réponse à ces questions.

A propos de Jacques Molitor

Né en 1980, Jacques Molitor sort diplômé de l’Institut des Arts de Diffusion (Belgique) en 2005. Son court-métrage En compagnie de la poussière est sélectionné en compétition pour le festival prestigieux de Locarno en 2008. Depuis lors, Jacques a réalisé un deuxième court-métrage (Bonobo),  un documentaire pour le cinéma (Sweetheart Come) ainsi que le long-métrage de fiction Mammejong - tous des films qui traitent de relations interpersonnelles destructrices. Ensemble avec Govinda Van Maele, il a en outre programmé des films grindhouse et trash à la Cinémathèque municipale, sous le nom « Cinélunatique ». Plus récemment, il a accompagné visuellement le projet Bonjour an Awuer du musicien et compositeur Serge Tonnar, une commande du Ministère de la Famille. "Ma patrie" est sa troisième réalisation pour routwäissgro, après les épisodes "Corps étrangers" et "Les graines de la vie".