Réalisation: Laura Schroeder

Lisa est jeune chercheuse à l’université de Belval. Entourée de ses collègues du Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB), elle y développe un modèle qui permet de mieux étudier la maladie de Parkinson, grâce à de minuscules cultures cellulaires, des soi-disant mini-cerveaux. Lisa nous entraîne dans cet univers scientifique où la carrière professionnelle est étroitement liée aux publications des résultats de la recherche. « Publish or perish », comme on dit entre chercheurs. Tel n’est qu’un des défis auxquels Lisa est confrontée.

A propos de Laura Schroeder

Après ses études à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles, Guig Jost vit au Luxembourg Après des études à Paris et à Londres, Laura écrit et réalise deux courts métrages, Senteurs (2008) et Double Saut (2011), tous les deux présentés dans de nombreux festivals internationaux. En 2009, elle crée Luxtime – Jacques Tati revisited au Théâtre National du Luxembourg, également montré au Festival d’Avignon. En 2012, elle signe la réalisation de son premier long métrage, Schatzritter – An d’Geheimnis vum Melusina, ainsi que deux épisodes pour la sitcom Comeback. En 2016, Laura met en scène Das Ding aus dem Meer au Théâtre des Capucins avec entre autres Désirée Nosbusch et Luc Feit.

Son deuxième long métrage Barrage, avec Lolita Chammah et Isabelle Huppert, a eu sa première mondiale à la Berlinale en 2017. Après de nombreux festivals internationaux, le film est choisi pour représenter le Luxembourg en 2017 aux Oscars. Il est également vendu sur plusieurs territoires étrangers (dont la France, l’Italie, le Brésil, la Chine, la Russie…). Laura prépare désormais son prochain long métrage Maret.