La mort du deuxième malade d'Ebola à Goma, à l'est de la République démocratique du Congo, a suscité l'inquiétude des populations de la région.