Le petit animal est parvenu à se faire entendre depuis un appartement de cette ville proche de Kiev, entièrement dévastée par les forces russes dans leur avancée vers le capitale.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait assuré la semaine dernière  que la situation à Borodianka était "bien plus horrible" qu'à Boutcha, où des cadavres de personnes portant des vêtements civils ont été retrouvés.
Borodianka, qui comptait 13.000 habitants avant la guerre, a été occupée par  les forces russes pendant plusieurs semaines avant leur retrait de la région fin mars.

La ville, située à 50 km au nord-ouest de la capitale Kiev, a été entièrement détruite par les bombes.
Mais au milieu des gravats, les sauveteurs ont retrouvé ce petit chaton très bruyant. Seule et effrayée, cette petite femelle a été baptisée Špulâ Borodiansʹka par ses sauveteurs, traduisez la bobine de Borodianka.

Elle vit maintenant dans le bureau des secouristes médicaux de Kiev, qui en ont fait leur mascotte et prévoient de ne jamais s'en séparer.