À l'origine une page Facebook d'informations, My Luxembourg étend chaque jour son audience, grâce notamment au journal vidéo d'Alexandre.

MyLuxembourg est le bébé de feu Jérôme Grandidier, entrepreneur emporté par le Covid en novembre dernier à l'âge de 50 ans. Le fondateur de Luxfactory, connu par ailleurs pour avoir envoyé de nombreuses start-up luxembourgeoises au CES de Las Vegas, était également féru d'actualité. "L'idée de base, nous explique Alexandre, le visage de My Luxembourg, était de faire un média indépendant [...] La communauté a gonflé très rapidement et a pris une ampleur importante."

Au départ, en 2018, simple page Facebook d'échanges d'informations ou d'humeurs, My Luxembourg se développe aujourd'hui comme un nouveau média francophone qui entend se faire sa place parmi l'offre existante. "On essaie surtout d'apporter une touche jeune et dynamique, poursuit Alexandre. On trouve que c'est un peu ce qui manque. On ne se positionne pas en tant que concurrent mais plutôt en tant qu'élément complémentaire, dans le sens où on ne va pas forcément donner les mêmes infos ni la même vision de ces informations. Je pense que c'est ça qui plaît."

Au rayon des projets, My Luxembourg compte développer un site Internet sur lequel on retrouvera l'ensemble des contenus. De nouvelles rubriques sont en chantier, l'une de critique gastronomique, l'autre consacrée à l'automobile avec le concours d'une pilote belge de renom.

RTL

© myluxembourg