Des chercheurs de l'Université de Lorraine travaillent sur un projet qui pourrait révolutionner la circulation dans les centres-villes.

Sur le papier (et dans l'esprit imaginatif de ses créateurs), Urbanloop a toutes les qualités: compact, rapide, peu onéreux, écologique... Ce réseau de capsules se déplaçant sur des boucles de rails interconnectés, sans arrêt et sans correspondance, vise à faire disparaître la voiture des centres-villes.

Voilà plusieurs années que le projet prend forme, grâce à une association de talents assez exceptionnelle: pas moins de quatre écoles d'ingénieurs, une centaine d'étudiants, trois laboratoires de l'Université de Lorraine et un institut travaillent à la conception d'Urbanloop pour un budget de 500.000 d'euros. Le projet est soutenu par la métropole du Grand Nancy mais bien des villes pourraient être séduites par cette nouvelle façon d'être mobile en milieu urbain.

L'argumentaire des concepteurs est dans l'air du temps: Urbanloop permet une parfaite intégration paysagère en milieu urbain. Tantôt, sous-terrain, souvent au ras du sol, parfois aérien, il s’adapte et s’intègre facilement à la ville et peut s’articuler aisément aux autres modes de transport. C’est le premier mode de transport qui redonne la rue, actuellement dévolue aux voitures, à ses habitants. À eux de se la réapproprier. En banlieue pavillonnaire, les bus et trams sont insuffisamment remplis pour être rentables. En hyper centre, ils sont trop encombrants et nécessitent des voies dédiées laissées libres plus de 90% du temps, ce qui pénalise les autres modes de transport ou les autres activités.

De plus, son bilan énergétique est intéressant. Urban Loop consomme moins d'un centime d'euro par kilomètre parcouru.

© Urban Loop

Quand le budget d'un métro avoisine 100 millions d'euros le kilomètre, celui d'un tram de 15 à 20 millions le kilomètre, le coût d'Urban Loop se situe dans une fourchette de 0.5 à 4 millions d'euros le kilomètre.

"Urban Loop est original, nous explique Jean-Philippe Mangeot, directeur du projet, car déjà c’est un transport individuel. Il utilise les récents progrès dans les domaines de l’énergie, de la traction électrique, du numérique. Je pense que c’est un des seuls systèmes qui concurrencent l’utilisation de la voiture en ville car il est plus rapide et sécurisé. Il est accessible à tous: personnes à mobilité réduite, personnes âgées."


Urban Loop est un projet qui se destine aux villes de taille moyenne et qui pourrait parfaitement s'inscrire dans l'avenir de la mobilité dans une ville comme Luxembourg. Il faudrait pour cela consentir à abandonner sa voiture, tout du moins être prêt la laisser dans un parking en périphérie du centre-ville.

La prochaine phase du projet, c'est une expérimentation sur plusieurs kilomètres dans la métropole du Grand Nancy (à Tomblaine précisément), dotée de cinq stations et d’une vingtaine de capsules.