Assez peu touché par le coronavirus, le Portugal mise sur des protocoles sanitaires stricts pour relancer le tourisme, secteur clef de son économie.

Le Portugal veut faire revenir les touristes cet été. La saison balnéaire a été lancée ce samedi 6 juin, avec la mise en place d'une nouvelle signalétique pour permettre aux plagistes de respecter des distances de sécurité.

Sur les plages, il faut désormais respecter une distance de 3 mètres entre chaque famille ou groupe, et le nombre de places est limité. A l'entrée de chaque plage, un feu tricolore dévoilera s'il reste de la place ou non. Pour éviter de se déplacer pour rien, cette donnée sera visible depuis une application.
Le Portugal fait tout pour sauver sa saison et pour faire revenir les touristes -27 millions l'an passé, un record. Le tourisme est en effet capital pour l'économie du pays. Le gouvernement a déjà mis en place des mesures très fortes. Comme son label “Clean & Safe” qui doit permettre de garantir des précautions d'hygiène prises par les établissements labellisés. Plus de 4000 établissements auraient déjà demandé leur label.

La crise sanitaire mondiale a stoppé net la reprise économique au Portugal, qui a vu son PIB chuter de 3,9% au premier trimestre 2020 par rapport aux trois derniers mois de 2019, selon une estimation provisoire publiée vendredi par l'Institut national des statistiques (Ine).

Le tourisme, qui a généré 8,7% du PIB l'an dernier, a été particulièrement touché. Au mois de mars, la filière de l'hébergement touristique a vu son nombre d'hôtes et son chiffre d'affaires s'écrouler de 62,3% et 60,2%, respectivement, selon des chiffres de l'Ine.

MADÈRE

Sur l'île de Madère, le gouvernement régional a décrété la fin de la quarantaine obligatoire pour toute personne arrivant sur le territoire (Madère et Porto Santo) à partir du 1er juillet. Les voyageurs voulant se rendre sur l'île devront remplir un questionnaire, soit au préalable, soit sur place, et montrer le résultat d'un test Covid-19 effectué maximum 72 heures avant leur arrivée. Un test similaire pourra également être effectué sur place, financé par les autorités locales et dont le résultat sera communiqué quelques heures plus tard aux nouveaux arrivants.

En attendant, ils pourront circuler librement sur l'île et donc se rendre dans leur hôtel ou dans leur location de vacances. En cas de résultat positif, les personnes concernées seront placées en quarantaine dans un établissement spécialement réquisitionné par le gouvernement régional. Le rapatriement se fera en accord avec les autorités compétentes, la compagnie aérienne et l'assurance du patient.