Certes le Luxembourg est le pays des Grands-Ducs, mais la petite reine s’est fait une place de choix. De François Faber aux frères Schleck, le Grand-Duché a produit de nombreux champions du cyclisme.

Tom Flammang, responsable des sports de RTL Télé Lëtzebuerg, est un observateur particulièrement aguerri du monde du cyclisme. Les amateurs de sport le savent déjà, le journaliste a été coureur professionnel de 2000 à 2004.

"Le Luxembourg a toujours réussi à avoir des coureurs qui peuvent rivaliser avec les meilleurs, remarque Tom Flammang, soit sur les grands tours, soit sur les classiques. Il y a une longue tradition avec dès le début, des grands coureurs qui ont motivé la jeunesse."

Tom Flammang, ancien coureur professionnel désormais responsable des sports de RTL Télé Lëtzebuerg / © RTL

Les performances des cyclistes luxembourgeois sur la Grande Boucle donnent une bonne idée du caractère exceptionnel de la compétitivité des coureurs "made in Luxembourg".

Au classement des victoires au Tour de France par pays, le Grand-Duché est 6e, ayant offert à la course 5 vainqueurs, 6 deuxièmes et 3 troisièmes. C’est mieux que les États-Unis, les Pays-Bas ou l’Allemagne!

Pour expliquer ce phénomène, Tom Flammang évoque notamment l'environnement: "Nous sommes gâtés au niveau des conditions d’entraînement : le relief du pays permet aux coureurs de développer toutes les qualités requises. Encore aujourd’hui, des équipes de niveau mondial viennent au Grand-Duché pour faire des stages de préparation, c’est notamment le cas de quelques coureurs de l’équipe hollandaise Jumbo-Visma récemment."

Mais il semblerait que le Luxembourg soit dans une période un peu creuse en matière de rayonnement. Ces dernières années Bob Jungels ou Ben Gastauer se sont fait un nom, mais n'ont pas atteint le niveau de leurs célèbres aînés.

"On est dans un moment où on n’a personne qui peut par exemple peser sur le classement du Tour de France, conclut Tom Flammang. Mais on a des coureurs capables de faire un résultat sur les classiques en particulier. Michel Ries est par exemple un grand espoir."