Son nom ne vous évoque peut-être qu'un vague souvenir d'école, pourtant, on doit beaucoup au Luxembourgeois Hugo Gernsback. Petit retour en images sur son histoire hors du commun.

Tantôt romancier, tantôt "homme de presse", Hugo Gernsback a passé peu de temps au Luxembourg. Né en 1884, il émigre aux Etats-Unis l'année de ses 20 ans, prend la citoyenneté américaine, et tente de lancer plusieurs magazines. C'est d'ailleurs grâce à lui que de nombreux auteurs réussirent à percer, bien aidés par ses publications.

Ce n'est pas en tant qu'auteur mais en tant qu'éditeur que le "père de la science-fiction" permis le développement de ce style littéraire. Depuis 1953, le prix Hugo, nommé en hommage à Gernsback, récompense les meilleurs récits américains de science-fiction. Plus près de nous, à Luxembourg, une rue porte son nom, près de Luxexpo.

Gernsback a même une rue à son nom, près de Luxexpo. / © Luc Marteling / RTL

En plus d'être éditeur, Hugo Gernsback était aussi un inventeur. À sa mort, en août 1967 à New-York, il avait déposé plus de 80 brevets. Il avait notamment imaginé, sans doute plusieurs décennies trop tôt, ces "télélunettes", qui sont un peu l'ancêtre de nos casques de réalité virtuelle.