Dans Face B, des personnalités du Luxembourg ou d'ailleurs évoquent leurs goûts musicaux. Aujourd'hui, un pilier du parti chrétien-social luxembourgeois...

Qu'elles aient bercé notre enfance, qu'elles enchantent nos journées où qu'elles soient devenues des compagnes pour la vie, les chansons jalonnent notre existence.

La devise de Face B pourrait être: "Dis-moi ce que tu écoutes, je te dirai qui tu es".

Dans cet épisode, c'est l'un des piliers du parti chrétien-social au Luxembourg , le CSV, qui s'est prêté au jeu. Claude Wiseler est entré en politique en 1984 avant de devenir ministre en 2004, en charge des Travaux publics et de la Fonction publique et de la Réforme administrative, puis, à partir de 2009, en charge du portefeuille du Développement durable et des Infrastructures. Claude Wiseler restera en poste jusqu’en 2013, avant que le CSV ne bascule dans l’opposition. C'est là qu'il devient le leader de l'ère post-Juncker. Après une période en retrait des postes de décision, Claude Wiseler est en passe de revenir aux manettes avec la mission de remettre sur pied le premier parti d'opposition du pays.

En marge de sa carrière politique, l'ancien professeur de langues, diplômé de la Sorbonne, n'a jamais laissé de côté son goût pour les mots et cela transparaît dans ses choix musicaux.