Voici "Atlas" un robot humanoïde capable de soulever, manipuler et déplacer des charges lourdes, à la manière d'un ouvrier bien humain.

La société Boston Dynamics est déjà connue pour Spot, son célèbre chien robot dont deux exemplaires travaillent déjà sur des chantiers au Luxembourg. Peut être que dans le futur des ouvriers humanoïdes feront également leur apparition sur les chantiers. En tout cas, cela fait maintenant une dizaine d'années que Boston Dynamics travaille sur le développement d'Atlas.

À l'origine, Atlas a été créé afin de pouvoir venir en aide à des gens dans des endroits d'ordinaire inaccessibles pour l'homme. Très vite, il a su se déplacer de manière autonome en évitant les obstacles devant lui, ouvrir des portes, se servir d'outils spécifiques (un tuyau d'incendie par exemple), etc. Au fil du temps, Atlas a impressionné son monde en courant, sautant, dansant et même en exécutant des saltos arrière!

Dans une vidéo mise en ligne par Boston Dynamics, Atlas remplit une mission autrement plus périlleuse: livrer un sac d'outils à quelqu'un qui l'attend tout en haut d'un échafaudage de plusieurs étages.

UNE PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE

Or, cela nécessite de nombreux acquis car, en l'espace de quelques secondes, le robot doit saisir le sac, monter des escaliers, déplacer une planche pour pouvoir continuer son chemin avant de jeter le sac vers son destinataire, un étage au-dessus, le tout sans tomber. Cerise sur le gâteau, une fois sa mission remplie, le robot pousse un gros bloc de bois gênant et effectue un spectaculaire saut périlleux inversé pour se retrouver à son point de départ.

Au fil du temps, Atlas effectue donc de plus en plus de manipulations significatives, sans hésitations et à une vitesse proche de celle d'un humain. Tout ceci a été rendu possible par d'importantes mises à niveau du logiciel de commande du robot qui, pour rappel, mesure 1m50 pour 89 kg.

Jusqu'à nouvel ordre, Atlas reste cependant un (formidable) outil de recherche et il n'est pas encore question d'en faire commerce, comme c'est aujourd'hui le cas du robot chien Spot ou du manutentionnaire Stretch.

Il s'agit donc davantage pour le moment pour Boston Dynamics de montrer son savoir-faire en la matière plutôt qu'envoyer Atlas sur un véritable chantier. À l'avenir, l'entreprise souhaite adapter d'autres comportements dynamiques afin d'en tirer parti pour des tâches dangereuses pour l'homme.