La société aéronautique Boom Supersonic est en train de concevoir l’avion de ligne le plus rapide du monde. L'Overture se veut le digne héritier du Concorde.

Un quart de siècle après le retrait du mythique Concorde, un nouvel avion commercial supersonique devrait bientôt embarquer ses premiers passagers.
Après 26 millions d’heures de calculs par des ordinateurs et cinq tests en soufflerie ce bijou d'ingénierie a été dévoilé au salon international de Farnborough.

Selon son constructeur Boom Supersonic, l'Overture, doté d'une capacité de 65 à 80 passagers, pourra atteindre Mach 1,7, soit environ 2.100 km/h, le double de la vitesse des avions de ligne les plus rapides actuellement en service.

Sur certaines lignes, Boom prévoit que le temps de trajet sera réduit de moitié par rapport à la durée actuelle des vols. On annonce un Londres-New-York en 3 heures et demie. Un vol reliant les États-Unis au Japon devrait durer 4 heures et demie, contre un peu moins de 10 heures aujourd'hui.

UN AVION MYTHIQUE

La ligne de l'Overture, dont l'autonomie atteint 7.800 km, ressemble à celle du Concorde, créé par le français Sud Aviation (devenu Aérospatiale, aujourd'hui intégré au groupe Airbus) et le britannique British Aicraft Corporation (aujourd'hui BAE Systems).

Cet avion mythique qu'était le Concorde pouvait effectuer la traversée de l'Atlantique en partant de Paris en moins de trois heures. Et cela il y a près de trente ans! Le Concorde volait à près de Mach 2 en vitesse de croisière, l'Overture restera cantonné à une vitesse inférieure, mais disposera d'autres avantages comme une consommation de carburant bien moindre et des moteurs bien plus silencieux.

En service de 1976 à 2003 chez Air France et British Airways, le Concorde n'a jamais été rentable et l'abandon de son exploitation a été précipité par l'accident d'un appareil lors de son décollage depuis l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, qui avait fait 113 morts en juillet 2000.

BIEN PLUS "VERT" QUE LE CONCORDE

L'Overture devrait être alimenté à 100% par du carburant d'aviation durable (sustainable aviation fuel ou SAF), élaboré à partir de biomasse, huiles usagées voire, à l'avenir, de CO2 capturé et d'hydrogène vert.

Ce type de carburant peut réduire de 80% les émissions de CO2 par rapport au kérosène.

Avant de pouvoir transporter des passagers, l'Overture devra obtenir le feu vert des autorités de régulation, notamment l'autorisation de voler à environ 18 kilomètres d'altitude, alors que la limite est actuellement fixée à un peu moins de 13 km pour un avion de ligne à réaction.

Les premiers vols commerciaux sont annoncés en 2029.