La société allemande H2FLY a établi plusieurs records du monde en faisant voler son avion à hydrogène plus haut et plus loin que tous les autres.

Décarboner l’aviation est l'un des grands défis de ces prochaines années pour lutter contre le dérèglement climatique. Et faire voler des avions à l’hydrogène pourrait bien être une solution d’avenir. C'est en tout cas là-dessus que mise l’entreprise allemande H2fly, basée à Stuttgart.  Le 13 avril dernier, H2FLY a battu un record pour un avion à hydrogène. Son prototype HY4 a dépassé les 7.000 pieds, en volant à exactement 7.230 pieds d’altitude (2,2 km). L’hydrogène alimente une pile à combustible, celle-ci donnant l’énergie aux moteurs électriques.

La veille, le même avion avait établi un autre record. Il a effectué un voyage de 77 miles (124 km) entre Stuttgart et Friedrichshafen. "C’est un succès remarquable pour H2fly, aucun avion à hydrogène n’avait jamais volé entre deux aéroports majeurs auparavant", affirme le cofondateur et PDG  de H2FLY, Josef Kallo.

Leur prototype révolutionnaire HY4, qui fonctionne actuellement à l'hydrogène gazeux sous pression, sera modifié pour recevoir un nouveau réservoir d'hydrogène liquide, ce qui doublera la capacité d'autonomie de l'avion HY4.

Il sert ainsi de plate-forme d'essai pour développer davantage le système de propulsion et ainsi poser les bases de développement d'un avion de 40 places à propulsion électrique à hydrogène, qui sera développé conjointement avec Deutsche Aircraft d'ici 2025. Un avion propre, sans la moindre émission de CO2 qui devrait pouvoir parcourir 2.000 kilomètres.