Candela, le constructeur suédois de bateaux électriques a conçu un bateau tout électrique C-8, qui utilise un système d’hydroptère pour "voler" sur la surface de l’eau.

La prochaine génération de bateaux à passagers électriques vole au-dessus de l'eau à grande vitesse. La transition vers des bateaux zéro émission a longtemps été entravée par les performances insuffisantes des bateaux électriques conventionnels. Propulser un hors-bord conventionnel dans l'eau nécessite d'énormes quantités d'énergie, ce qui épuise même les plus grosses batteries lithium-ion après seulement 30 à 45 minutes de conduite fougueuse.

Volant au-dessus des vagues sur des hydroptères contrôlés par ordinateur - des ailes sous-marines - les bateaux de Candela utilisent 80 % moins d'énergie que les bateaux conventionnels, ce qui se traduit par une autonomie beaucoup plus longue et des vitesses plus élevées sur batterie pure.

LE C-8 VOLE SUR L'EAU

Ce qui rend les hydroptères si efficaces, c'est la réduction spectaculaire de la traînée. Une coque planante typique a un rapport portance / traînée de 4 pour 1, tandis que le Candela C-8 a un avantage de portance de 20 pour 1.

Naviguant à 20 nœuds, le C-8 peut parcourir 50 milles nautiques avec sa batterie de 44 kWh - 2 à 3 fois plus longtemps que les hors-bords électriques conventionnels avec des batteries 300 % plus grandes.

Les plus de 70 ingénieurs et techniciens de Candela ont conçu le C-8 pour une production de masse rapide, ciblant un rythme de 400 unités par an en 2024.

Le Candela C-8 est déjà le modèle de bateau électrique le plus vendu en Europe. Et pourtant son prix pourrait en rebuter plus d'un puisqu'il coûte tout de même la bagatelle de 290 000 €.