Une équipe du Salk Institute annonce avoir réussi à inverser de façon sûre et efficace le processus de vieillissement des cellules chez des souris.

Depuis toujours, les scientifiques tentent de ralentir ou d’inverser le processus de vieillissement. Des recherches qui visent un allongement de l'espérance de vie.

Juan Carlos Izpisua Belmonte, un généticien de  l'Institut Salk en Californie, pense que la science "a désormais des moyens de  ralentir le vieillissement ou même de l'inverser", citant ses travaux qui ont permis de reprogrammer des cellules pour les rajeunir.

Pour parvenir à ce résultat, les scientifiques ont fait appel à la thérapie génique. Ils ont en quelque sorte reprogrammé l’horloge moléculaire des cellules de souris d'âge moyen.

Cette étude s'inspire largement des travaux du Prix Nobel japonais, Shinya Yamanaka. Ce dernier a montré que lorsque quatre molécules présentes présentes dans les cellules souches embryonnaires sont combinées, les cellules adultes peuvent "rajeunir" et revenir au stade de cellules souches. Dans le cas des souris, les chercheurs ont observé un rajeunissement des reins et de la peau sur plusieurs mois.

Ces avancées en géroscience laissent  envisager dans les prochaines années des thérapies ciblant les processus du  vieillissement pour prévenir des maladies liées à la sénescence cellulaire comme  le cancer et Alzheimer, ce qui devrait permettre de vieillir en meilleure santé.