Souvent qualifié de "train futuriste", Hyperloop est un concept de transport encore à l'étude qui vise à faire circuler de grosses capsules à très grande vitesse dans des tubes, sous vide.

S'agirait-il de l'avenir des transports en commun? Ou d'un moyen plus durable de transporter des marchandises? Les constructions d'hyperloop s'accélèrent et prennent forme.

Imaginez un train supersonique capable de relier Bruxelles à Amsterdam en 16 minutes. Ces gains de temps font rêver et ils seront sans doute réalisables dans un avenir proche grâce à des trains circulant à plus de 1.000 km/h.

L’idée d’un train hyper rapide propulsé à l'intérieur de tubes, fait partie de l'imaginaire de l'Homme depuis longtemps. Cette idée émerge plus concrètement en 2013 quand Elon Musk popularise l’hyperloop en proposant d’en faire un projet de recherche industrielle.

TRAIN DU FUTUR

Dès lors, plusieurs entreprises se lancent dans l'aventure aux États-Unis, mais en Europe aussi. Les entrepreneurs se pressent de créer un système qui fonctionne afin de rendre le projet réel. C'est le cas de Hardt, une entreprise néerlandaise qui s'est lancée dans la course de celle qui réalisera les essais en premier. Elle a construit la plus grande piste de tests d'Europe.

RTL

© Hyperloop TT

D'un point de vue plus technique, l'hyperloop est un train magnétique qui circule à travers des tubes pressurisés grâce à un système de sustension magnétique. Les différents créateurs d'hyperloops mettent en avant le fait que moins d'énergie serait utilisée en comparaison à d'autres moyens de transport. En effet, le train est propulsé par des aimants et à l'arrivée il ralentit ce qui permet la réutilisation de l'énergie.

Une autre entreprise, américaine cette fois-ci, a construit la première piste d'essai grandeur nature au monde. Il s'agit d'Hyperloop TT, fondée en 2013 suite à la proposition d'Elon Musk. Elle travaille sur la création de la première route commerciale pour des passagers et des cargaisons. Son centre de recherche et de développement se trouve à Toulouse où a également été créée une piste de tests!

RTL

© Hyperloop TT

Ainsi, l'entreprise américaine mène des tests de taille réelle en France. "Avec la commodité d'un jet privé, la rapidité d'un avion de ligne, le confort d'un salon et les technologies du futur y étant intégrées, l'hyperloop est bien là": annonce le groupe. Pour assurer ce confort, la société a intégré une lumière du jour artificielle reproduisant le temps à l'extérieur des tubes. Des espaces "sociaux" offrent un open space, une sorte de zone sociale au centre de la cabine. Le but est de créer une expérience partagée aux passagers.

RTL

© Hyperloop TT

UN TRANSPORT PROPRE

L’entreprise néerlandaise Hardt explique que leur hyperloop produira moins d’émissions de CO2 par passager qu'un train ou un avion. Il fonctionnera entièrement par électricité renouvelable. C'est un point non négligeable étant donné que le nombre de passagers et de cargaisons est censé tripler d'ici 2050. Hardt compte également installer ses infrastructures uniquement sur des terrains déjà utilisés pour des transports, comme à côté d'autoroutes.

Leurs véhicules pourront circuler aussi bien au-dessus terre que de manière souterraine. Par ailleurs, la compagnie explique que tout bruit sera supprimé par les tubes, ce qui en fera un moyen de transport moins bruyant que l'avion ou même que le train. D'autre part, pour récolter de l'énergie et optimiser la présence de kilomètres de tubes, des panneaux solaires seront installés au-dessus de ces derniers. Un autre atout incontestable est le fait que l'hyperloop ne subit pas les impacts des intempéries.

Hyperloop TT mise également sur l'aspect écologique de son projet: leur moyen de transport réduirait le coût environnemental en intégrant des panneaux solaires et d'autres énergies renouvelables. Cela permettra de créer un système qui produit plus d'énergie qu'il n'en consomme!

RTL

© Hyperloop TT

Écolos donc, mais pas que! Les entreprises mettent aussi en avant la sécurité et le confort pour attirer leurs futurs voyageurs.

C'est par ces moyens que Hardt veut optimiser le bien-être de ses passagers. Ils garantissent un départ toutes les quelques minutes, ce qui permettra aux voyageurs de ne pas devoir planifier leur voyage ni de devoir passer par des arrêts intermédiaires. Étant donné que l'hyperloop circule dans des tubes clos, Hardt a elle aussi prévu une lumière émanant du plafond qui imitera l'heure actuelle de la journée.

Les voyageurs d'Hyperloop TT pourront profiter d'un espace 100% personnalisé: contrôle de la température, siège abaissable, écouteurs intégrés et une identification biométrique qui permet d'accéder à leurs données personnelles. D'autre part, chaque capsule pourra accueillir 28 à 50 passagers et l'entreprise amènera à bon port 160.000 voyageurs par jour.

Quelques doutes subsistent néanmoins de la part de réfractaires qui ne sont pas convaincus de l'utilité de l'hyperloop. Ils se demandent si le projet répond réellement aux problématiques d'engorgement des transports. Le doute plane également sur les dates de réalisation de ces multiples projets, ainsi que sur les liaisons de villes qu'ils assureront.