La crise sanitaire a propulsé Paulette Lenert sur le devant de la scène. Rencontre avec la personnalité politique préférée des Luxembourgeois.

Elle incarne la lutte contre le coronavirus au Luxembourg. La ministre de la Santé (LSAP), Paulette Lenert, concède elle-même être "assez récente en politique" et ne "pas être médecin". Elle raconte son parcours en tant que magistrat, puis dans la fonction publique où elle a travaillé dans les ressources humaines et la simplification administrative.

Sa recette pour manager cette crise sanitaire sans précédente au Luxembourg? Faire preuve de "bon sens tout simplement" et "faire confiance" aux nombreuses personnes qui l'entourent.

Filant la métaphore sportive du marathon utilisée par Xavier Bettel, elle estime que "la crise est une épreuve d'endurance" qui demande de la "patience" et qui s'impose comme "une grande leçon d'humilité".

"ÇA FAIT DRÔLE" D'ÊTRE RECONNUE

Pas active politiquement du fait de son parcours professionnel dans la magistrature, Paulette Lenert est pourtant une "socialiste convaincue depuis sa jeunesse".

Celle qui caracole en tête des sondages d'opinions depuis le printemps, retient de son arrivée précipitée sous les feux de la rampe, cette "reconnaissance" des gens qui s'adressent à elle spontanément et qui apporte du positif. "Ça fait drôle" mais "on s'y habitue".

Dans son rôle de ministre de la Santé, Paulette Lenert ne manque pas l'occasion de rappeler son credo: "Maintenir sa garde et les gestes barrières jusqu'à ce qu'on ait passé le cap" qui est loin d'être franchi puisque pour Paulette Lenert cette crise "va certainement marquer l'hiver 2020-2021".