Il y a eu de bonnes, voire même de très bonnes nouvelles cette semaine au Luxembourg et ailleurs. En voici cinq, sélectionnées spécialement par la rédaction.

RÉOUVERTURE DE LA MATERNITÉ

Ettelbruck retrouve sa maternité ! Fermé pour cause de manque personnel, l'établissement a rouvert ses portes ce mercredi 1er juin.

Le nouveau concept associe plusieurs mesures allant de l'équipe formée à la réanimation immédiate de l'enfant présente sur place, à la télé-expertise avec le service de néonatologie du CHL, jusqu'au transfert en néonatologie intensive du CHL en cas de besoin.

La réouverture a été marquée par la naissance de deux bébés.

RTL

© RTL

DÉCOUVERTE DU PATRIMOINE LUXEMBOURGEOIS

Le saviez-vous? Il est possible de visiter les Casemates de la Pétrusse, situées sous la Gëlle Fra à Luxembourg-ville. Elles ont rouvert aux visiteurs cette semaine, après sept longues années de rénovation !

Une nouvelle scénographie a été créée et les visites reprennent. Découvrez en exclusivité les premières images des Casemates.

RTL

© Maurice Fick / RTL

DU FOOT AVANT LES VACANCES

C'est le retour de la Ligue des Nations ! Les Roude Léiwen vont enchaîner une série de quatre matches pour cette nouvelle édition. RTL 5minutes sera présent et diffusera les rencontres en français. Retrouvez ici tout le programme.

RTL

© RTL

LES LUXEMBOURGEOIS SATISFAITS DE LEUR TRAVAIL

Les Luxembourgeois sont-ils satisfaits de leur travail? D’après le Statec, la réponse est… plutôt oui ! Ils sont même parmi les plus satisfaits en Europe.

Selon un rapport publié jeudi, un travailleur sur sept seulement n’est pas satisfait de son emploi au Luxembourg. Ce niveau est "très faible" souligne l’institut dans son rapport "PIBien-être". Avec une note de 7,7 sur dix, ils se classent parmi les meilleurs en Europe.

RTL

© Brooke Cagle / Unsplash

FRANCE: UNE RÉFORME POUR LES PRÊT IMMO'

Une loi en trois volets "pour un accès plus juste, plus simple et plus transparent au marché de l'assurance emprunteur" est entrée en vigueur en France.

Parmi les nouvelles mesures (questionnaire de santé supprimé, changement possible et sans frais d'assurance emprunteur), on retrouve une avancée pour les anciens malades du cancer.

En effet, le délai du "droit à l'oubli" pour les anciens malades du cancer ou de l'hépatite C est réduit à cinq ans après la guérison, au lieu de dix. Il ne seront donc plus obligés de déclarer leur maladie après cette période.

RTL

© Shutterstock