Du positif, rien que du positif. RTL 5minutes a sélectionné cinq bonnes nouvelles apparues cette semaine.

JUSQU'À 8.000€ D'AIDES AU LUXEMBOURG

Le Luxembourg veut rouler plus vert et il y met les moyens. Les primes de 8.000€ pour l'achat d'une voiture électrique pure, de 1.000€ pour un e-scooter ou de 600€ pour un vélo sont prolongées jusqu'au 31 mars 2024 a annoncé ce lundi la ministre de l'Environnement. De petits changements élargissent et recadrent l'obtention de la prime.

RTL

© DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

DU TRAM AU TARMAC

Bientôt, très bientôt, le tram de Luxembourg vous permettra de vous rendre jusqu'à l'aéroport du Findel. Le directeur des Ponts et Chaussées, Roland Fox, a fourni quelques précisions sur la suite du calendrier prévu: "L'objectif est que le tram puisse s'installer à l'été 2024."

RTL

© Domingos Oliveira / RTL

ENCORE DES ANIMAUX SAUVÉS DE LA GUERRE

Deux lions et deux tigres "gravement traumatisés" et sous-alimentés sont arrivés samedi dans un refuge au nord des Pays-Bas, a confirmé l’organisation néerlandaise qui les a récupérés à la frontière entre l'Ukraine et la Pologne.

"Il s'agit (...) de deux lions mâles respectivement âgés de 3 ans et demi et de 1 an et demi, un mâle tigre âgé de six mois et une tigresse âgée de 5 ans", a indiqué l'association "Stichting Leeuw" (fondation lion) sur Facebook, qui a récupéré les félins vendredi soir.

HAUSSE DE SALAIRE POUR LES FONCTIONNAIRES FRANÇAIS

Augmentation générale en vue pour les 5,7 millions d'agents publics: à un mois de la présidentielle, le gouvernement a annoncé lundi le dégel du point d'indice "avant l'été", une mesure réclamée de longue date par les syndicats.

"La décision est prise aujourd’hui, nous allons lancer les discussions avec toutes les parties prenantes (...) afin de permettre qu’elle soit effective (...) avant l’été", a déclaré la ministre Amélie de Montchalin dans un entretien au journal Le Parisien.

Ce prochain dégel du "point", qui sert à calculer la rémunération des fonctionnaires et contractuels, marque une rupture avec la politique salariale menée jusqu'ici par le gouvernement, plus favorable à des revalorisations ciblées.

RTL

© Martaposemuckel / Pixabay

LE "PLAFONNEMENT" DES PRIX DU GAZ À L'ÉTUDE

La France a proposé aux autres membres de l'Union européenne de mettre en place un "plafonnement à 27 des prix du gaz" afin de lutter contre l'augmentation massive des prix de cette énergie, que l'UE importe à 40% de  Russie, a affirmé vendredi le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire.

"Nous ne produisons pas de gaz, donc la seule chose que nous pourrions envisager, que nous avons proposée et que j'ai défendue auprès de mes homologues européens, c'est l'idée d'avoir un plafonnement à 27 des prix du gaz", a-t-il déclaré lors d'une audition devant les commissions des Finances et des Affaires économiques de l'Assemblée nationale.

"Ce qui fait qu'on pourrait négocier avec nos trois principaux fournisseurs - la Russie, la Norvège et l'Algérie - un prix à 27 qui soit un prix plafonné", a-t-il estimé, ajoutant qu'"on imposerait du coup un maximum de prix aux compagnies qui sont des compagnies productrices", citant notamment la russe Gazprom et l'algérienne Sonatrach.

Il a toutefois reconnu qu'à ce stade cette proposition n'avait pas reçu un accueil positif unanime de la part des autres pays membres de l'UE.

RTL

© AFP