Sur RTL 5minutes, 2022 sera synonyme de bonnes nouvelles. C'est parti avec ce premier top 5 de l'année.

LE BOND EN AVANT DES REVENUS MINIMUMS LUXEMBOURGEOIS

Depuis le 1er janvier 2022, certaines aides sociales et revenus minimum luxembourgeois ont connu un net bond en avant. Outre la réindexation des allocations familiales, l'allocation de vie chère a également été revalorisée.

TAMPONS, PRÉSERVATIFS... LA CHOUETTE INITIATIVE DE LUXEMBOURG-VILLE

La capitale est en train de mettre en place des distributeurs de produits d'hygiène à plusieurs endroits de la ville. Pour l'heure, cinq distributeurs gratuits ont été installés dans des toilettes publiques et permettent à tous d'avoir accès à des produits d'hygiène féminine comme des tampons ou des serviettes, ainsi que des préservatifs. L'initiative doit être testée pour six mois.

UNE RÉFORME ATTENDUE POUR LE LOGEMENT

Le ministère luxembourgeois du Logement prépare deux projets de loi censés simplifier et élargir un texte vieux de 40 ans. L'un des deux textes prévoit la création d'un registre des biens en location qui donnera de la visibilité à l'État. L'autre, de transformer le système d'aides pour les rendre plus simples et plus généreuses.

LE DANEMARK VEUT DES VOLS "PROPRES" D'ICI 2030

Le Danemark est ambitieux. Dans son discours du Nouvel An, la Première ministre Mette Frederiksen a affirmé vouloir des vols intérieurs tournant à l'énergie verte d'ici 2030.

La cheffe du gouvernement espère un essor des avions électriques ou à hydrogène pour soutenir ce virage écologique. Un projet d'envergure qui demandera toutefois d'être suivi par la technologie, encore trop peu développée pour permettre de rendre ce projet viable.

MOINS DE PLASTIQUE POUR LES FRUITS ET LÉGUMES

Depuis le 1er janvier, la France réduit son usage des emballages plastiques. Ceux-ci sont désormais interdits pour la vente de nombreux fruits et légumes non transformés. Cela vaut déjà pour les carottes, aubergines, tomates rondes, concombres, pommes, poires, bananes...

D'autres fruits et légumes, notamment certains plus fragiles, échappent pour l'instant à cette mesure, dont l'application sera progressivement étendue jusqu'en 2026.