Le jeu vidéo français "Stray", dont le protagoniste est un chat de gouttière, a raflé le prix du meilleur titre indépendant aux Game Awards, grande cérémonie internationale organisée jeudi soir à Los Angeles.

Crée par le studio BlueTwelve, installé à Montpellier, "Stray" met en scène un félidé dans une cité souterraine peuplée d'humanoïdes et d'étranges créatures. A l'aide d'un drone, le matou doit résoudre une série d'énigmes pour remonter à la surface.

Le jeu est disponible sur la console PlayStation et sur la plateforme d'achat Steam.

Dans la vaste salle du Microsoft Theater de Los Angeles, les producteurs ont d'abord reçu des mains de l'actrice Jessica Henwick le prix du "Meilleur premier jeu indépendant".

"Merci beaucoup, c'est un honneur incroyable", a réagi Swann Martin-Raget, producteur chez BlueTwelve, en remerciant l'assemblée "de la part de toute l'équipe à Montpellier". Il a salué leurs proches, amis mais aussi les "chats, évidemment, très importants", sous les rires.

"Stray" a ensuite été sacré "Meilleur jeu indépendant".

Le chat de "Stray" ronronne, se met en boule pour faire la sieste et prend un malin plaisir à dégrader le mobilier. Pour l'aspect visuel, BlueTwelve s'est inspiré de Murtaugh, un chat errant adopté par les cofondateurs du studio. Et Oscar, le sphynx de l'un des membres de l'équipe, a servi de modèle pour les animations.

Le jeu plait aussi aux "vrais" félidés: sur Twitter, le compte "Cats Watching Stray" ("Chats regardant Stray"), qui répertorie les réactions les plus loufoques de chats observant les péripéties du héros moustachu, compte quelque 36.000 abonnés.

Dans les autres catégories, le RPG "Elden Ring" (PlayStation, Xbox, PC) a été sacré titre de l'année et a reçu des récompenses pour la meilleure réalisation, la meilleure direction artistique et le meilleur jeu de rôle.

Le prochain opus de la saga "The Legend of Zelda" (Nintendo Switch) a obtenu le prix du jeu le plus attendu.