Le Salon mondial du mobile (MWC), grand-messe du secteur qui s'achève jeudi à Barcelone, a été l'occasion pour les fabricants et les opérateurs télécoms de dévoiler une série de gadgets et innovations, touchant aux batteries, au métavers ou à la 5G. Sélection.

Barman 5G

Il prépare des cocktails, parle une dizaine de langues et reconnaît à leur visage ses clients les plus fidèles: mis au point par le groupe espagnol de "Food Tech" Macco Robotics, le robot Kime se veut un barman de "haute valeur ajoutée".

Même Joan Laporta, le président du FC Barcelone, a fait un tour sur le stand de l'opérateur espagnol Telefonica pour rencontrer l'une des stars du salon.

Ce robot humanoïde fonctionnant avec la 5G peut "travailler 24 heures par jour", s'enthousiasme son constructeur, qui met en avant d'autres caractéristiques perçues comme des avantages: il permet d'éviter "les contacts inutiles" et réduit les risques de "contamination"...

Discothèque virtuelle

RTL

Un danseur en dicothèque virtuelle en immersion hologramme à 360° au salon mondial du mobile à Barcelone, MWC, le 2 mars 2022 / © AFP

Une longue file d'attente pour aller danser, pas de vigiles à l'entrée, juste un casque de réalité virtuelle à porter. Sur le stand de l'opérateur sud-coréen SK Telecom, les visiteurs ont eu un avant-goût festif du métavers, l'univers virtuel annoncé comme le prochain âge d'internet et qui suscite l'intérêt de tous les grands acteurs de la tech.

Manettes à la main, le clubber 3.0 est plongé à l'intérieur d'une boule à facette géante pour se déhancher au milieu d'autres avatars dans cette discothèque virtuelle. Il s'agit de l'une des nombreuses applications de "Ifland", le métavers de l'opérateur lancé en 2021 et conçu pour "maximiser l'expérience de l'utilisateur à travers divers espaces virtuels et avatars."

Course automobile à distance

Piloter une voiture à plus de 1.000 km de distance grâce à la 5G? C'est l'une des applications du réseau mobile de dernière génération proposée par l'opérateur français Orange.

Baptisé "Vrombr", ce jeu mobile réalisé par la jeune pousse Polyptik permet via un smartphone depuis Barcelone de conduire des vraies voitures miniatures... sur un circuit à Châtillon en région parisienne.

Une mise en bouche concrète du réseau du futur, alors qu'Orange a annoncé qu'il arrêtera progressivement ses réseaux 2G et 3G sur l'ensemble des pays dans lesquels il est présent dans l'Union européenne (Espagne, France Pologne, Roumanie, Belgique...) entre 2025 et 2030.

Charge express et batterie écolo

A Barcelone, plusieurs fabricants ont dévoilé des systèmes de charge express, présentés comme les "plus rapides au monde" - un enjeu crucial pour le secteur du smartphone, qui s'efforce depuis plusieurs années d'améliorer l'autonomie des appareils.

Le chinois Realme a ainsi mis au point une charge à 150 watts pour ses futurs GT Neo 3, permettant de recharger à 50% sa batterie en cinq minutes. Son concurrent Oppo a quant à lui promis une recharge à 100% en neuf minutes, grâce à sa technologie "Supervooc" de 240 watts.

Plus écologique et se voulant moins dangereuse: la start-up japonaise PJP Eye a dévoilé un prototype de batterie "organique" intégrant du carbone fabriqué à base de coton en lieu et place des métaux habituellement utilisés pour ce type de produits (nickel, manganèse et cobalt).

"Cette technologie permet d'allonger la durée de vie des batteries" et donc de réduire "leurs émissions de CO2", explique son directeur, Inketsu Okina, qui met en avant un autre avantage, démonstration à l'appui: ces batteries n'explosent pas en cas d'impact.

Cyberchien

RTL

Un visiteur devant une affiche du salon mondial du mobile MWC à Barcelone, le 2 mars 2022 / © AFP

Bas sur pattes, le corps truffé de capteurs et de micros, le cyber-chien du constructeur Xiaomi, exposé pour la première fois hors de Chine, peut - au choix - trottiner près de son propriétaire, aboyer, donner la patte ou bien monter la garde.

Ce robot, dont le cerveau a été développé en "open source", et qui se trouve encore en phase expérimentale, se commande via un téléphone portable. Un millier d'exemplaires ont été mis en vente, à près de 1.500 euros l'unité, sur le marché chinois.