Le consortium de 150 entreprises corses Corsica Maritima (CM) Holding a vendu au groupe La Provence 49% du capital de Corse-Presse, société éditrice du quotidien régional Corse-Matin désormais détenue à 100% par le groupe marseillais, a-t-on appris mardi auprès du PDG de La Provence.

"Nous sommes désormais propriétaires de 100% des parts de Corse-Presse", a indiqué à l'AFP le PDG de Corse-Presse et de La Provence, Jean-Christophe Serfati, confirmant une information de France 3 Via Stella.

Dans une lettre datée de mardi et transmise aux salariés de Corse-Matin que l'AFP a pu consulter, Jean-Christophe Serfati annonce que depuis lundi soir "le groupe La Provence est devenu l'actionnaire unique du groupe Corse Presse".

Contactée par l'AFP, une source syndicale au sein de Corse-Matin a indiqué "accueillir avec satisfaction la clarification de la situation du journal".

En juin dernier, le consortium CM Holding, entré en 2018 au capital du journal jusque-là détenu à 100% par La Provence, avait indiqué dans un communiqué "envisager" de se "retirer du capital" du quotidien insulaire.

Faisant notamment référence, sans le citer, à un article du Canard Enchaîné publié le 16 juin et intitulé "L'étrange consortium qui fait la loi en Corse", CM Holding indiquait ne pas "accepter d'être traité de membre d'un système oligarchique", assurant que le "groupement n'a aucun lien avec le monde criminel".

"Notre but n'a jamais été de contrôler la presse mais seulement de sauver les 220 emplois que représente le journal Corse-Matin sur l'île. Depuis 2018, nous n'en sommes que l'actionnaire minoritaire et nous ne contrôlons rien", assurait le consortium.

"Nous restons vigilants et attendons de l'actionnaire, quel qu'il soit, qu'il s'engage en faveur de la défense des intérêts de tous les personnels de Corse-Presse et de la pérennisation de l'outil de travail", a ajouté mardi soir la source syndicale de Corse-Matin.

Dans le même temps mardi, l'armateur CMA CGM et la holding de l'homme d'affaires Xavier Niel, NJJ, ont déposé une offre de rachat des 89% de parts détenues par le Groupe Bernard Tapie dans le groupe de presse régionale La Provence qui détient le quotidien marseillais du même nom et désormais Corse-Matin.

La diffusion payée de Corse-Matin est en moyenne de 25.000 exemplaires quotidiens, selon l'Alliance pour les chiffres de la presse et des médias.