L'application du réseau de conversations audio Clubhouse, qui n'était accessible que sur invitation et liste d'attente depuis son lancement en mars 2020, est désormais ouverte à tous.

Le système par invitation "avait été déployé comme mécanisme pour ralentir la croissance des inscriptions pendant que se constituait une équipe et se renforçait l'infrastructure", explique Clubhouse dans un communiqué.

Les dirigeants de l'application, qui permet d'écouter des discussions en direct et parfois d'y participer, souhaitent désormais passer à l'échelle supérieure.

Basée à San Francisco, la société a profité à fond de la pandémie pour ramener au goût du jour les longues conversations, qu'il s'agisse de questions-réponses d'investisseurs, de papotage entre amis, ou d'interviews de personnalités.

Les serveurs et les algorithmes ont parfois peiné à suivre la demande.

Reflet de sa popularité croissante, selon l'entreprise, il se crée désormais plus de 500.000 chambres de conversation chaque jour, contre 300.000 en mai et 400.000 en juin.

"En ajoutant des personnes par vagues, en accueillant de nouveaux visages chaque semaine lors de nos sessions d'orientations du mercredi, et en discutant avec la communauté chaque dimanche dans des réunions publiques, nous avons pu développer Clubhouse de manière mesurée, et (surtout) empêcher le système de rompre au fur et à mesure que nous changions d'échelle", ont souligné les créateurs de l'application dans un message de blog.

"Mais nous avons toujours voulu que Clubhouse soit ouvert", ont ajouté Paul Davison et Rohan Seth.

"Nous savons qu'il y aura encore beaucoup de hauts et de bas à mesure que nous nous développerons, et que la concurrence des grands réseaux sera féroce", ont-ils aussi remarqué.

Leur succès a en effet fait des émules, Facebook lançant par exemple en juin aux Etats-Unis son propre outil de discussion audio en direct baptisé "Live Audio Rooms".

Clubhouse a levé des fonds à plusieurs reprises pour financer son développement. Lors de la dernière opération connue en avril, la société était valorisée à environ 4 milliards de dollars.

Elle ne précise pas le nombre de membres, indiquant seulement avoir accueilli 10 millions de personnes supplémentaires depuis le lancement de l'application sur le système d'exploitation Android en mai.