Partout en Europe, des rassemblements sont organisés afin de manifester contre la réforme européenne du droit d'auteur.

Les membres des différents partis politiques ainsi que des responsables du monde de l'Internet au Luxembourg se sont réunis pour protester contre le désormais fameux "article 13" de la réforme.

"Les articles 11 et 13 introduisent une forme claire de censure" selon Sam Grüneisen de l'association "Chaos Computer Club".  Une centaine de personnes étaient réunies Place de l'Europe pour montrer leur mécontentement, les jeunesses politiques étaient également présentes.

Ces articles pourraient changer la manière dont sont répertoriés, transférés, publiés et redirigés les articles de presse. Des filtres de téléchargement pourraient également mettre en danger la liberté d'expression sur le net.

Les plateformes en ligne devront davantage faire le tri dans le contenu proposé sur leurs pages afin de ne pas publier des œuvres protégées en ligne. Soit ils devront acheter des licences ou installer des filtres qui assureront un téléchargement sûr des données.

Les associations représentant les auteurs sont plutôt favorables à cette directive qui pourrait voir une augmentation dans la rémunération des artistes et une baisse du piratage des œuvres concernées.

La réforme européenne sur le droit d'auteur doit être votée par le Parlement européen à la fin du mois. Un accord préalable a déjà été trouvé entre la Commission, le Conseil et le Parlement.

Selon les organisateurs de ces manifestations, le net serait "en danger". La population serait opposée massivement à cette directive, ainsi qu'au sein même des institutions européennes.

"La liberté d'expression, l'Art et la presse seraient en danger" selon les responsables de certains sites de protection des consommateurs sur le net après une grève du portail allemand de Wikipédia.