L'actrice Angelina Jolie accuse son ex-mari Brad Pitt d'avoir violenté deux de leurs enfants lors d'une dispute du couple à bord d'un jet privé en 2016, selon des documents judiciaires qui ont fuité mardi aux Etats-Unis.

Les deux stars hollywoodiennes se sont séparées cette année-là, et leur procédure de divorce s'enlise depuis dans de longues batailles judiciaires, concernant notamment la garde de leurs enfants et la vente d'un domaine viticole dans le sud de la France.

Dans les documents déposés mardi, Angelina Jolie détaille une violente altercation avec son ex-époux lors d'un vol entre la Californie et la France en septembre 2016.

Brad Pitt "a étranglé un des enfants et frappé un autre" et a également "attrapé Jolie par la tête et l'a secouée" avant de "la pousser contre la paroi des toilettes", où la dispute avait démarré, selon les documents, cités par plusieurs médias américains, dont le New York Times et Variety.

Lors de cette confrontation l'acteur, qui reprochait à sa femme d'être "trop obséquieuse" avec leur progéniture, a "déversé de la bière" sur son ex-épouse, et "de la bière et du vin rouge sur les enfants".

Lorsque l'acteur de "Fight Club" en est venu aux mains, "un des enfants a défendu verbalement" sa mère. Brad Pitt s'est alors "précipité vers son propre enfant", selon les documents et l'actrice "l'a attrapé par-derrière pour l'arrêter".

"Les enfants se sont interposés", d'après le document. L'acteur a alors "étranglé un des enfants et frappé un autre au visage". Certains "lui demandaient d'arrêter", d'autres "pleuraient".

Après cette dispute, l'enquête menée par les autorités fédérales n'a débouché sur aucune poursuite. Angelina Jolie a demandé le divorce quelques jours après ce voyage en avion.

Contactés par l'AFP, les représentants de Brad Pitt n'avaient pas encore répondu mardi après-midi.

Selon ces nouveaux documents remis à la justice, l'altercation a ensuite influencé la vente du domaine viticole, où le couple s'est marié et pour lequel il se déchire désormais.

La défense de l'actrice y explique qu'Angelina Jolie a vendu à un oligarque russe ses parts du château Miraval, propriété du Var où le couple s'était associé depuis 2011 à une famille de vignerons français pour produire un vin rosé, seulement après l'échec de négociations avec son ex-époux.

Motif: Brad Pitt réclamait un accord "qui l'aurait contractuellement empêché de parler (...) des violences physiques et émotionnelles" commises sur elle et leurs enfants.

En juin, l'acteur avait accusé son ex-épouse d'avoir eu des "intentions malfaisantes" à son encontre lorsqu'elle a cédé ses parts du domaine à Iouri Shefler. Ses avocats ont invoqué des liens supposés entre ce magnat russe et l'entourage du président Vladimir Poutine, dommageables pour son image.

Le milliardaire est pourtant un critique de longue date du régime de M. Poutine et s'était confronté en justice en 2002 à l'Etat russe.