Samedi soir, le prince Harry a porté son uniforme militaire après avoir obtenu une autorisation spéciale du roi Charles III.

Il avait été contraint de porter des vêtements civils lors d'événements publics depuis le décès de la reine, car il avait été dépouillé de ses titres militaires lorsqu'il avait quitté ses fonctions royales en 2020.

Si Harry, 38 ans, et son frère, le prince William, 40 ans, ont tous deux porté l'uniforme bleu et royal n° 1 "à la demande du roi", la tenue que Harry a reçue du palais de Buckingham était dépourvue d'une pièce essentielle : le symbole royal de la reine défunte, ses initiales "ER", relate Page Six.

L'uniforme de William, comme l'ont noté les observateurs royaux attentifs, arborait le chiffre sur les deux épaulettes. Ce n'est pas le cas de celui de Harry.

"Il a le cœur brisé", a déclaré un ami au Sunday Times de Londres. "Retirer les initiales de sa grand-mère semble très intentionnel".

Il était tellement "dévasté", selon l'ami, que le prince a failli enfiler un costume du matin pour éviter "l'humiliation".

Un initié a contesté le récit, niant qu'une autre tenue ait jamais été envisagée - mais a admis que le "ERavait bien été retiré de l'uniforme d'Harry.

Le prince s'était initialement vu interdire de porter sa tenue militaire. Harry, un vétéran militaire décoré qui a servi en Afghanistan, portait un costume du matin lorsqu'il a marché derrière le cercueil de la reine lors d'une procession en début de semaine.

C'est en uniforme que le duc de Sussex a pris part à une garde d'honneur de 15 minutes aux côtés de son frère et des six autres petits-enfants de la Reine samedi soir.

Les enfants de la princesse Anne, Peter Phillips, 44 ans, et Zara Tindall, 41 ans, les filles du prince Andrew, la princesse Beatrice, 34 ans, et la princesse Eugénie, 32 ans, et les enfants du prince Edward, Lady Louise Windsor, 18 ans, et James, vicomte Severn, 14 ans, étaient également aux côtés des frères.

Vendredi, il a été rapporté que le roi Charles III avait annulé l'édit et autorisé son fils et son frère disgracié, le prince Andrew, à porter leurs uniformes militaires lors de leurs veillées pour la reine Elizabeth II à Westminster Hall.