La police n'a pas encore engagé de poursuites pénales, mais n'exclut pas de le faire, y compris contre Alec Baldwin.

Le 21 octobre 2021, dans un ranch de Santa Fe, l'acteur et producteur Alec Baldwin manipulait un revolver tandis qu'il travaillait une scène avec Halyna Hutchins, directrice de la photographie, et l'arme qu'il pensait inoffensive s'était déclenchée, blessant mortellement la cinéaste.

Le département de l'environnement de l'État du Nouveau-Mexique, dans le sud-ouest des États-Unis, a mené sa propre enquête dans un dossier civil portant sur les règles d'hygiène et de sécurité du tournage.

Les producteurs du film "Rust" ont "fait preuve d'une indifférence manifeste à l'égard des risques associés aux armes à feu en omettant systématiquement d'appliquer leurs propres protocoles de sécurité", souligne leur rapport. Ils n'ont pas fait assez "pour s'assurer qu'on accordait à la gestion des armes létales le temps et l'attention nécessaires pour assurer la sécurité des équipes", ajoute le texte.

L'État du Nouveau-Mexique a ainsi délivré aux producteurs une amende civile de 136.793 dollars et un procès-verbal impliquant une faute délibérée. Il s'agit de la plus haute amende possible selon les lois de l'État, a indiqué le département de l'environnement du Nouveau-Mexique dans un communiqué.

LE FBI CONTREDIT LA VERSION DE L'ACTEUR


Dans une interview accordée en décembre à ABC News, Baldwin a déclaré qu'il pointait l'arme vers Hutchins sur ses instructions lorsque le coup est parti après qu'il l'ait armé. Il a insisté sur le fait qu'il n'avait pas appuyé sur la gâchette. Mais selon le New York Post, une analyse par le FBI du revolver que Baldwin tenait dans sa main pendant la répétition a suggéré qu'il ne se serait pas déchargé à moins d'appuyer sur la gâchette.

Selon le rapport du FBI, le revolver ne pouvait pas tirer sans appuyer sur la gâchette alors que les composants internes étaient intacts et fonctionnels.

Les munitions saisies sur le plateau de Bonanza Creek étaient des cartouches réelles trouvées dans un chariot et dans l'étui dans le bâtiment en bois de l'église où la fusillade a eu lieu. Des cartouches à blanc et factices ont également été trouvées.

ENREGISTREMENTS DU TÉLÉPHONE

Les enregistrements du téléphone portable d'Alec Baldwin liés à la fusillade mortelle sur le tournage de son film devraient être transférés aux autorités du Nouveau-Mexique cette semaine.

Une fois que les enquêteurs du bureau du shérif du comté de Santa Fe auront examiné ces enregistrements, ils pourront compléter leur enquête sur la mort de la femme de 42 ans.

L'Office of Medical Investigator (OMI) du Nouveau-Mexique a déterminé que la mort d'Hutchins était un accident, selon un rapport publié lundi par le bureau du shérif. Pour conclure que la fusillade était un accident, l'OMI a souligné "l'absence d'intention évidente de causer des blessures ou la mort" et a déclaré qu'il n'y avait "aucune démonstration convaincante" que le revolver était intentionnellement chargé avec des munitions réelles sur le plateau.

Les procureurs de l'État n'ont pas encore décidé si des accusations criminelles devaient être déposées en attendant l'examen des rapports du FBI sur le revolver et les munitions, et les données du téléphone portable de Baldwin, que les autorités du comté de Santa Fe attendent d'obtenir depuis huit mois.

Luke Nikas, l'un des avocats de Baldwin, a écrit dans un mail adressé au Santa Fe New Mexican mardi que l'équipe juridique de l'acteur a remis ses relevés téléphoniques à la police du comté de Suffolk, à New York, en janvier dernier et a approuvé leur examen il y a six mois.

M. Nikas a déclaré qu'il avait appris que les autorités du comté de Suffolk avaient traité les données des téléphones portables et prévoyaient de les envoyer à leurs homologues du Nouveau-Mexique dans le courant de la semaine.

Le shérif du comté de Santa Fe, Adan Mendoza, a précédemment déclaré qu'une fois les enregistrements téléphoniques de Baldwin transférés à son agence, les détectives les "examineront minutieusement" à des "fins probatoires".

Après l'examen, le bureau du shérif enverra son dossier au procureur du district Mary Carmack-Altwies, qui déterminera si des accusations doivent être portées. En début de semaine, M. Nikas a déclaré dans un communiqué que le rapport du médecin légiste était une preuve supplémentaire que la fusillade était "un accident tragique" et que M. Baldwin ne devait pas être inculpé.

L'avocat a également fait valoir que la personne chargée de la sécurité sur le plateau avait dit à l'acteur que l'arme était "froide", ce qui signifie qu'elle ne contenait pas de munitions réelles.

La famille de Halyna Hutchins a porté plainte contre Alec Baldwin et les producteurs du film, et d'autres plaintes au civil ont été déposées.