Alors qu'Aya Nakamura et son compagnon Vladimir Boudnikoff ont été placés en garde à vue le samedi 6 août pour des faits de "violences réciproques", ce dernier a décidé de briser le silence sur son compte Instagram.

L'occasion pour le producteur de remettre les pendules à l'heure au sujet des médias qui "passent leur temps à divulguer des mensonges sur notre vie privée et à déformer l'histoire pour l'aggraver." 

Il poursuit en story : "La femme que j'aime et moi-même allons très bien. Vraiment rien de grave, rien. Nous avons fait des bêtises ce soir-là et c'est la vie aussi. Je n'ai braqué personne. Avec aucune arme à feu, sans poudre, ni balles... Je ne suis pas El Chapo. Juste un fumeur, le soir à la maison avant Netflix. Donc tout va bien".

Le message a été partagé par Aya Nakamura sur ses réseaux sociaux qui n'a ajouté aucun commentaire aux explications de son compagnon. Malgré tout, le couple sera jugé fin novembre devant le tribunal correctionnel de Bobigny, en France.

RTL

© ©Instagram (vladboudnikoff)