Le verdict du procès en diffamation a été rendu, mais le grand déballage continue.

En effet, les scellés levés, une liste très fournie de documents préparées par les deux parties est désormais accessible. Un dossier de 6000 pages que la juge Azcarate a refusé de prendre en compte. On y découvre que les avocats de Johnny Depp et Amber Heard étaient prêts à tous les coups bas.

La défense d’Amber Heard affirme notamment que Johnny Depp "souffre de dysfonction érectile, ce qui a déclenché sa colère et une agression sexuelle avec une bouteille d’alcool". "Bien que M.Depp ne veuille pas divulguer sa condition de dysfonction érectile, un tel état est totalement en rapport avec la violence sexuelle", raconte ce dossier daté du 28 mars 2022.

Les avocats de l’actrice d’Aquaman affirment que bien que l’acteur ait pris des médicaments pour la dysfonction érectile, ses mauvaises performances ont attisé sa colère. "J’appelle ça du sexe enragé que Johnny ne pouvait pas vraiment accomplir", allègue l’actrice. "Il me jetait sur le lit, il l'a fait plusieurs fois, et il s'imposait de manière colérique".

L’actrice affirme également que Johnny Depp passait beaucoup de temps avec ses copains buveurs, notamment son père, David Heard, et le rockeur Marilym Manson. Et il arrivait à la maison "encore plus abusif, sexuellement et verbalement", affirme-t-elle.

Lors du procès, Amber Heard a raconté que son ex-mari l’a violée avec une bouteille d'alcool. "Je ne savais pas si la bouteille qu'il avait en moi était cassée", a-t-elle dit. "Je ne pouvais pas le sentir. Je ne pouvais rien ressentir". Des accusations démenties par Johnny Depp.

À l’issue du procès, l’actrice a été condamnée à verser 10 millions à son ex-mari, et celui-ci à lui verser 2 millions de dollars.