L'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a épousé mercredi soir Rosangela da Silva, une sociologue 21 ans plus jeune que lui, appelée à devenir la Première dame s'il remporte l'élection d'octobre.

Lula, 76 ans, a posté sur Instagram une photo sur laquelle il semble échanger les voeux alors qu'il passe l'alliance au doigt de la mariée, dans une salle des fêtes du quartier résidentiel de Brooklin, à Sao Paulo.

Cet événement, fermé à la presse, a réuni quelque 200 invités, parmi lesquels des hommes politiques et des artistes, informés seulement la veille du lieu de la cérémonie.

Tous ont reçu pour consigne de laisser leurs téléphones portables au vestiaire, selon des médias brésiliens.

L'ancienne présidente Dilma Rousseff, l'ex-gouverneur de Sao Paulo et candidat à la vice-présidence de Lula, Geraldo Alckmin, ainsi que le chanteur Gilberto Gil ont été vus arrivant à la fête, qui a débuté à 19H00 (22H00 GMT).

RTL

Rosangela da Silva en robe de mariée avant la cérémonie de mariage avec l'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva, le 18 mai 2022 à Sao Paulo, au Brésil / © PRESS OFFICE OF LUIZ INACIO LULA DA SILVA/AFP

Il s'agit du troisième mariage de Lula, 76 ans, veuf à deux reprises.

L'icône de la gauche brésilienne a dit "oui" à "Janja", 55 ans, féministe engagée et militante de longue date du Parti des travailleurs (PT, gauche).

Lula portait un costume bleu et Rosangela une robe couleur crème de la styliste brésilienne Helo Rocha, brodée d'étoiles, de lunes, de cactus et d'autres plantes du Nordeste, le fief électoral de Lula.

Selon la chaîne CNN Brasil, le menu est composé de "saveurs typiquement brésiliennes", avec notamment du "bobo de camarao", plat de crevettes à huile de palme.

La fête devrait durer jusqu'à 2 ou 3 heures du matin, avec un DJ et des groupes musicaux.

RTL

L'ex-président Luis Inacio Lula da Silva et Rosangela da Silva, le 10 mai 2022 à Contagem, au Brésil / © AFP/Archives

De nombreuses rumeurs ont circulé sur les réseaux sociaux au sujet du coût des noces et des vins qui y seraient servis.

Les partisans du président d'extrême droite Jair Bolsonaro se sont déchaînés sur le train de vie de Lula, souvent présenté comme un petit père des pauvres.

"Janja", comme ses proches la surnomment, est membre depuis 1983 du PT cofondé par Lula, auquel les sondages promettent une victoire en octobre face au président Jair Bolsonaro.

Diplômée de sociologie, elle a travaillé près de 20 ans dans l'entreprise d'énergie publique Itaipu Binacional, qui gère l'immense barrage d'Itaipu.

Selon la presse brésilienne, Lula et "Janja" se connaissent depuis des dizaines d'années. Mais le service de presse de l'ancien président assure que leur relation amoureuse n'a débuté que fin 2017.

Elle n'a été rendue publique qu'en mai 2019, quand Lula était incarcéré pour corruption.

Rosangela da Silva avait participé à un campement de militants qui sont restés 18 mois en face de la prison et a rendu visite à l'ancien syndicaliste à plusieurs reprises, jusqu'à sa libération, en novembre 2019.

RTL

L'ex-président brésilien Luis Inacio Lula da Silva et Rosangela da Silva, en novembre 2019 à Curitiba, à sa sortie de prison / © AFP/Archives

À l'approche de la présidentielle, cette femme souriante à la chevelure brune a multiplié les apparitions publiques aux côtés de Lula, notamment le 7 avril, quand ce dernier a lancé sa campagne pour briguer un troisième mandat, après avoir présidé le Brésil de 2003 à 2010.

Né dans le Pernambouc, dans le nord-est brésilien, Lula s'est marié deux fois auparavant. Sa première femme, qu'il a épousée en 1969, est décédée d'une hépatite deux ans plus tard.

La deuxième, Marisa Leticia, avec qui il a eu quatre enfants, a été son soutien indéfectible durant des décennies avant de mourir d'un AVC en 2017.