C’est officiel, la chanteuse Amel Bent a confirmé sa troisième grossesse ce dimanche 24 octobre dans l’émission Sept à Huit.

Elle était le portrait de la semaine sur TF1. Après Sofia, 5 ans, et Hana, 3 ans, un heureux événement viendra donc agrandir la famille de la star d’ici quelques mois. "Ça y est, je viens de passer le premier trimestre, et j'ai normalement un bébé qui va naître dans quelques mois", a-t-elle déclaré.

Mais ces trois premiers mois étaient loin d’être faciles pour Amel Bent qui raconte les avoir vécus "en apnée, en faisant beaucoup trop de prises de sang", dit-elle. "Chaque petit changement, chaque petite douleur c'est... 'Est-ce que le cœur bat toujours ?', 'Est-ce que ça va, c'est bien accroché ?', 'Est-ce que je ne vais pas vivre ce que j'ai vécu avant ?'", poursuit la chanteuse. Amel Bent a en effet traversé une épreuve qui l’a profondément marquée… Elle a eu une fausse couche.

Elle a accepté de se confier sur cet événement douloureux. "Très vite, je commence à ressentir aussi dans les jours qui suivent, d'autres sensations que je connais moins... Ça commence par des crampes au niveau du ventre", explique-t-elle. Elle était en plein enregistrement pour le tournage de l’émission The Voice et ne savait pas donc se rendre chez son médecin immédiatement. "En fin de compte c'est la désillusion, poursuit-elle. Puisque quand j'arrive chez le médecin et qu'on fait l'échographie, il me dit effectivement que je suis en train de perdre le bébé que j'attendais. C'est un choc parce que, mine de rien, à partir du moment où on a fait un test de grossesse et qu'il s'avère être positif, on est enceinte. On le vit profondément dans son corps, dans son cœur."

Cette étape importante et douloureuse restera gravée au fond de la chanteuse. "Quand on vous dit : 'Vous êtes enceinte mais vous n'aurez pas d'enfant', c'est dévastateur !"