Derek Chauvin, le policier qui a maintenu son genou sur le cou de George Floyd et entrainé sa mort, a été reconnu coupable aux Etats-Unis.

Dans une interview accordée à CBS Morning, Michelle Obama, ancienne Première dame, est revenue sur ce verdict.

"Nous savons que bien que nous poussions tous un soupir de soulagement à propos du verdict, il y a encore du travail à faire. Nous pouvons nous dire: "génial, c'est arrivé, passons à autre chose". Je sais que les gens de la communauté noire ne ressentent pas les choses comme ça."

Pour elle, en effet, beaucoup de personnes noires vivent encore dans la peur "quand nous allons à l'épicerie, quand nous promenons nos chiens ou permettons à nos enfants d'obtenir leur permis de conduire". L'épouse de Barack Obama évoque alors sa propre peur pour ses filles, Malia et Sasha. "À chaque fois qu'elles montent seules dans une voiture, je m'inquiète des suppositions qui seront faites par quelqu'un qui ne sait pas tout à leur sujet. Le fait qu'elles soient de bonnes étudiantes et des filles polies. Mais peut-être qu'elles écoutent de la musique trop fort. Peut-être que quelqu'un a vu l'arrière de leur tête et a fait des suppositions. Comme beaucoup de parents d'enfants noirs, je dois dire que l'action innocente d'avoir un permis mets de la peur dans nos cœurs. Je pense que nous devons plus en parler. Et nous devons appeler nos concitoyens à écouter plus, à nous croire et à apprendre que nous ne voulons pas être là en train de marcher. Tous les enfants Black Lives Matter, ils préfèrent ne pas avoir à s'inquiéter à ce sujet. Ils essaient de faire comprendre aux gens que nous sommes de vraies personnes. Et que la peur que beaucoup ressentent envers nous est irrationnelle. Et c'est basé sur une histoire qui est juste… triste et sombre. Il est temps pour nous de passer au-dessus de ça."