Depuis plusieurs semaines, de nombreuses rumeurs se propagent sur l'état de santé de Loana, qui semblait aller beaucoup mieux.

Ce jeudi 17 septembre, l'ex-candidate de Loft Story a décidé de sortir du silence et de dire à sa communauté Instagram ce qu'elle traverse. Elle accuse son ancien compagnon de violences conjugales. Elle a partagé des clichés de son corps marqué par des hématomes. 

"Vous voulez vraiment la vérité voilà, je commence à en avoir marre de vos spéculations, de lire ou voir partout que je me drogue, que je prends trop de médicaments , que je vais pas bien, ET BIEN OUI je vais pas bien je vais montrer pourquoi.. parce que le héros n’est pas celui que vous croyez", a écrit la femme de 43 ans. 

"J’étais aphone à force d’avoir hurlé "Arrête de me frapper" durant 4 heures. Il m’a frappé et hurlé dessus sans s’arrêter. Un enfer. J'avais jamais vécu une telle violence sur autant de temps. J'aurais préféré mourir. Je me cachais dans toutes les pièces, tous les coins en priant qu'il s'arrête. Je lui disais même oui lorsqu'il me disait que j'étais qu'une connasse pour qu'il soit content", a écrit l'ancienne candidate de téléréalité. 

Loana a expliqué que des policiers avaient découvert ses blessures lors d'une perquisition chez elle: "Ils n’ont rien trouvé d’autre que des hématomes sur mes bras que justement il m’avait faits la veille (...) Les policiers m’ont conseillé de porter plainte pour coups et blessures et ont été remarquables après avoir compris", a poursuivi la quarantenaire.

"Voilà ce qui s’est passé deux jours avant mon anniversaire et justement pour éviter que je fasse la fête dont je rêvais depuis plusieurs mois avec mes amis. Je n’ai osé appeler personne pour annuler et je suis sûre que personne n’a compris pourquoi et je m’en excuse", a-t-elle détaillé.