L'ex-compagne de l'ancien président français François Hollande est "sous le choc" depuis qu'elle a appris son licenciement de Paris Match.

Violente nouvelle pour la journaliste Valérie Trierweiler, qui a été licenciée du magazine Paris Match, où elle officiait depuis plus de 30 ans.

C'est le mercredi 12 août que la nouvelle a été rendue publique par La Lettre de l'audiovisuel.

"Le directeur général entend bien renouveler les figures de la rédaction de l’hebdomadaire, par trop atteintes par l’ancienneté. On s'attend à d'autres départs", écrivait Sandra Muller.

La nouvelle a été confirmée quelques heures plus tard par le Figaro. Puis, ce matin, la principale intéressée s'est exprimée sur Twitter.

"J'ai appris en plein cœur de l'été et pendant mes congés de façon extrêmement brutale mon licenciement de Paris Match où je travaillais depuis trente ans", a-t-elle écrit.

Son message a rapidement été suivis de arques de soutien de ses quelques 298.000 abonnés.

Il semble que Paris Match veuille adopter une nouvelle ligne éditoriale et rajeunir son équipe de journalistes. Valérie Trierweiler, qui travaille au magazine depuis 1989, et l'une des premières personnalités phares du magazine à être ainsi licenciée. Depuis 2005, peu après le début de sa relation avec François Hollande, elle s'occupait de la section littéraire.

D'autres licenciements devraient être annoncés dans les prochains jours.