Si vous regardez Koh-Lanta, il y a beaucoup de chance que vous soyez dans la "team Claude".

Le candidat, qui en est à sa troisième participation, fait vibrer les téléspectateurs chaque semaine avec ses compétences sur les épreuves, sur le camp, ses stratégies et le reste. Sur les réseaux sociaux, Claude reçoit énormément de messages positifs. "Avec toute cette bienveillance, ce serait difficile de ne pas aller bien", confiait le candidat ce matin dans le Good Morning de Radio Contact.

Sur antenne, il a expliqué qu'il avait beaucoup changé au fil des émissions. "Il s'est passé quasiment dix ans entre ma première aventure, qui était en 2010, et celle de maintenant. Donc forcément, en dix ans, on change. Ma vie a changé aussi. Je suis papa depuis 5 ans. Je pense que j'ai mûri. En 2010, je ne connaissais pas du tout l'émission. En 2012, je reviens, je pense que j'ai été assez proche de ce que je suis maintenant. C'est la tournure de l'aventure qui m'a amené à avoir peut-être une empathie différente par rapport aux gens de cette année. La configuration du jeu me convenait plus. Ne pas avoir à gérer des disputes au début et être vraiment seul à m'occuper de mon aventure. Il y a un peu de tout, c'est vraiment un vrai cocktail qui a fait que cette année, j'avoue que je suis plus relax, c'est clair."

"L'image est plus importante que le chèque final"

Très apprécié du public, Claude est heureux de l'image qu'il renvoie dans l'émission. "Cette année, je suis là pour me faire plaisir, montrer à mes fils qu'ils peuvent être fiers de moi et que ce que j'essaie de leur inculquer au jour le jour, c'est ce que je mets en place également. Je ne voulais pas partir et faire des stratégies à tout-va. Après, ça reste un jeu. Il faut que les gens en aient conscience. On brise parfois les rêves des uns et des autres. Cette année, je n'ai pas eu vraiment à le faire, ce n'est pas plus mal. Je pense que ce n'est pas facile pour mes collègues de recevoir autant de messages de haine. Avoir conquis le cœurs des téléspectateurs, c'est ma plus belle victoire."

"Cette notoriété naissante ne changera pas grand-chose"

Aujourd'hui, même si Claude compte plus de 360.000 abonnés sur son compte Instagram, il considère que sa vie n'a pas vraiment changé. "Je suis chauffeur pour un particulier, je m'occupe de lui, de sa famille, c'est un peu plus que le simple chauffeur. Ma vie ne changera pas parce que je suis comme je suis et j'essaierai toujours de rester celui que j'étais avant. Ce n'est pas parce que j'ai 360.000 followers sur Instagram que demain, tu me verras faire des story pour des produits pour les dents ou je ne sais quoi d'autre. Je véhiculerai toujours les valeurs du sport. Je pense que cette notoriété naissante ne changera pas grand-chose."

Comme on peut le voir sur son compte, Claude a gardé des liens avec d'anciens candidats. "J'ai des bons rapports avec tous. On a vécu une aventure extraordinaire. C'est ma troisième donc j'ai plus de recul qu'eux, même par rapport à la diffusion. J'ai moins de difficultés à aborder le fait de me voir à l'écran. C'est quelque chose que j'ai déjà vécu. Si certains ont besoin d'avoir plus de conseils, ils savent très bien que nous les anciens, on est là pour les soutenir. Maintenant, j'ai des affinités avec certains plus que d'autres, mais ça fait partie de la vie quotidienne. Si quelqu'un m'appelle demain, je lui répondrai. Je n'ai aucune animosité envers personne."

Et les odeurs ?

Pour finir l'interview, Maria Del Rio a également souhaité poser à Claude une question indiscrète: les odeurs corporelles des différents candidats sont-elles gênantes sur le camp? "Je vais être sincère, je ne suis pas quelqu'un qui a un odorat super développé à la base. Au-delà de ça, je pense qu'on est tous dans une atmosphère particulière. On n'a pas l'impression d'être sales. On ne sent pas forcément les odeurs, comme peut-être les caméramans à nos côtés. On sent parfois Denis de temps en temps au loin, on sent que ça sent bon. Personnellement, ça ne m'a jamais gêné. Il faudrait poser la question aux autres, mais je pense qu'on est un peu tous dans le même cas de figure par rapport à nos odeurs corporelles. Après si quelqu'un lâche une caisse, on va la sentir, c'est clair", plaisante-t-il.

Enfin, le candidat français a également déclaré qu'il serait ravi de revenir chez nous. "C'est un pays que j'adore. Je suis déjà venu plusieurs fois en Belgique. J'ai toujours apprécié votre gentillesse et votre ouverture d'esprit." Claude sera-t-il en final de Koh-Lanta ? La semaine prochaine, les téléspectateurs pourront découvrir l'épreuve d'orientation, celle qui précède l'ultime jeu de l'émission: les poteaux.