L'année dernière, le journal britannique du Daily Mail nommait le mannequin Bella Hadid "la plus belle femme du monde". Cette année, il semblerait que le prix de "l'homme le plus beau du monde" ait été décerné à Robert Pattinson.

C'est le chirurgien esthétique Julian De Silva, qui a révélé ce nom basé sur des mesures en or, déterminées sur des critères purement scientifiques, appelés le "nombre d'or de la beauté Phi".

Ce rapport est en fait une mesure de la perfection physique qui aurait été adaptée par des artistes et des architectes pendant la Renaissance européenne pour cartographier leurs chefs-d'œuvre.

En 2009, un professeur de l'Université du Nebraska nommé Kendra Schmid est apparu sur "The Oprah Winfrey Show" pour discuter de la façon dont les scientifiques ont adopté cette formule mathématique pour aider à expliquer pourquoi certaines personnes sont considérées comme belles et d'autres moins.

Pour obtenir ce rapport, des mesures du visage ont été prises et calculées. Schmid détaillait alors que sur un visage parfait, la longueur d'une oreille est égale à la longueur du nez et la largeur d'un œil est égale à la distance entre les yeux.

Robert Pattinson est celui qui se rapproche le plus de ces mesures parfaites. Il correspond à 92,15% au "nombre d'or de la beauté Phi".

Les yeux, les sourcils, le nez, les lèvres, le menton, la mâchoire et la forme du visage de l'homme de 33 ans ont été mesurés par rapport à d'autres célébrités masculines et les siennes se rapprochaient le plus de ce rapport de la perfection.

Le ratio de Pattinson est suivi par Henry Cavill (91,64%), Bradley Cooper (91,08%), Brad Pitt (90,51%) et George Clooney (89,91%).