Meghan et Harry étaient au cœur d'un documentaire diffusé dimanche soir sur ITV. Dans une rare interview accordée dans le cadre de ce documentaire, elle a expliqué "lutter" pour trouver sa place.

Elle confie d'abord avoir été surprise par la violence des tabloïds britanniques, réputés pour la pression qu'ils peuvent mettre sur la famille royale particulièrement.

"C'est dur, a confié Meghan. Je ne pense pas que quiconque puisse comprendre cela mais, en toute honnêteté, je n'avais aucune idée de ce qui m'attendait."

Des amis britanniques l'ont mise en garde lorsqu'elle s'apprêtait à épousé le prince Harry, mais elle n'a pas mesuré l'ampleur du risque. "Je suis sûr qu'il est génial mais tu ne devrais pas faire ça, parce que les tabloïds britanniques vont détruire ta vie", lui ont-ils dit. Elle a compris par la suite qu'ils avaient raison: "Très naïvement, je me suis dit: je suis Américaine, nous n'avons pas ça chez nous. Ça n'a aucun sens, je ne suis pas dans les tabloïds. Je n'ai pas compris, donc oui, ça a été compliqué", a encore expliqué la duchesse de Sussex.

Alors qu'elle va s'isoler des médias pendant six semaines avec les siens, Meghan a expliqué qu'elle ne se doutait pas qu'il serait si difficile de se faire une place.

"J'ai vraiment essayé d'adopter ce flegme britannique. Je n'ai jamais pensé que cela serait facile, mais je pensais que ce serait plus juste. Et c'est probablement ce qui a été le plus difficile pour moi. Je prends juste chaque jour comme il vient", a-t-elle enfin déclaré.