La presse italienne a rencontré fin septembre le docteur Philippe Menasché, qui a notamment soigné Michael Schumacher à Paris.

À l'hôpital Georges Pompidou de Paris, le docteur Philippe Ménasché n'en revient pas du battage médiatique qu'a suscité l'hospitalisation dans ses services de l'ancien champion du monde de F1 Michael Schumacher.

"Je suis chirurgien cardiaque, je n'ai jamais quitté la fonction publique, et je ne suis pas un médecin de star" a-t-il commenté dans les colonnes du journal La Repubblica. Il s'est notamment distingué avec son équipe et celle du docteur Jérôme Larghero (hôpital Saint-Louis de Paris) pour avoir posé des patchs de cellules-souches pour réparer le muscle cardiaque de patients ayant subi un infarctus.

Ce pionnier des cellules souches et de la thérapie cellulaire dit d'ailleurs, avec une certaine ironie, "ne pas être compétent pour les miracles", en évoquant le champion allemand. Il dénonce surtout la tournure donnée au traitement de Michael Schumacher, dont l'état de santé est inconnu depuis sa chute à ski en 2013: "Nous n'avons pas fait d'expérimentation [sur Michael Schumacher, ndlr], ce terme n'est pas sérieux en médecine. C'est vrai qu'il y a eu de grands progrès dans concernant l'usage des cellules-souches, mais nous en savons encore peu." 

Depuis sa chute il y a bientôt six ans, la famille de Michael Schumacher fait tout pour cacher au grand public son état de santé.