Leur rencontre avait ému beaucoup de monde, mais l'homme n'avait pas pris le numéro de téléphone de son coup de cœur. Ils sont retrouvés.

Mardi dernier, dans un de la ligne bus parisienne 46, Jean-Pierre échange quelques mots avec une femme. Cette rencontre le trouble plus que de raison. Ils se rendent compte qu'ils sont nés à pile un mois d'intervalle et qu'ils ont tous les deux combattu un cancer.

Mais elle descend du bus sans qu'il ait le temps de lui demander son numéro. Empreint de regrets, il placarde placarde alors une lettre qu'il lui adresse sur les arrêts de bus de la ligne. L'avis de recherche de la "jolie dame" de Jean-Pierre est relayé sur les réseaux sociaux et finit par aboutir : les deux octogénaires du bus 46 se sont revus lundi après-midi.

Plusieurs généalogistes émus de cette belle histoire ont fait des recherches sur base de la date de naissance de cette femme : le 6 avril 1933. L'une de ces spécialistes, qui a accès aux données de la mairie,a appelé Jean-Pierre pour lui annoncer la bonne nouvelle, raconte le Parisien.

L'homme de 86 ans ne perd pas une seconde et téléphone au numéro que lui a laissé la spécialiste. "Elle semblait contente", se réjouit-il, ajoutant qu'"elle l'a rassuré sur l'une de ses inquiétudes : elle est bien seule".

Le reste leur appartient : elle souhaite que leur relation reste leur jardin secret. Mais ils se sont déjà revus une fois, et un prochain rendez-vous est déjà programmé.

Jean-Pierre s'est confié sur le bonheur qu'il a ressenti de voir aboutir ses recherches: "J'ai mis du cœur à la retrouver. Quand on s'est vu de loin, elle avait un grand sourire et moi aussi. Son visage est aussi adorable que dans mes souvenirs. Je suis encore sous le charme de cette dame, c'était magique", dit-il encore au journal parisien avant de remercier tous les gens qui l'ont aidé.