Et oui, les poules sont "tendance" et ce, pour de multiples raisons. Dans un premier temps pour leurs oeufs bien entendu mais elles présentent un second avantage qui est complètement dans l’air du temps : elles suivent le mouvement zéro-déchet. La poule est carrément devenue un animal star durant la crise sanitaire.

En fait, une seule poule peut manger jusque’à 150 kg de déchets alimentaires par an, c’est énorme n’est-ce pas ? Alors si vous avez la tentation d’en adopter, il faudra tout de même penser à un certain nombre d’éléments afin de ne pas être pris au dépourvu l’heure venue.

ÊTES-VOUS RÉELLEMENT MOTIVÉ(E)?

  • Oui ! Vous avez envie de manger des oeufs frais et sains.
  • Vous êtes prêt(e)s à entretenir le poulailler régulièrement et correctement.
  • Les poules pondent moins en hiver à cause de la baisse de luminosité (elles ont besoin de 14h/jour).
  • L’intérieur du poulailler doit faire au moins 10° même en hiver, le froid stresse les poules. On peut leur installer des lampes chauffantes. Pour les réchauffer, on peut même leur donner de la soupe tiède
  • Une poule coûte entre 10 et 15 euros à l’achat.
  • Elle commence à pondre à l’âge de 6 mois jusqu’à 8-9 ans.
  • Elle pond plus ou moins 250 oeufs/an.
  • Elle vit entre 5 et 10 ans.
  • Les gallinacés sont très attachantes et certaines affectueuses.

LEURS BESOINS?

L’alimentation des poules doit être variée et équilibrée. Il est conseillé de leur donner à manger à heure fixe 2 fois par jour. La nourriture des poules doit être composée de protéines, de vitamines et d’oligo-éléments.
Les poules mangent épluchures et fanes de légumes, salade, fruits, riz,  pâtes cuites, pommes de terre cuites, pain, restes de coquillages et crustacés broyés, croûtes de fromage. Mais si vous voulez qu’elles soient en bonne santé et qu’elles fassent de bons oeufs, cela n’est pas tout.

Elles ont besoin de céréales sans pesticides (environ 70%) : blé, maïs concassé, avoine et aussi de protéines : pois, soja, lin tournesol, colza. On trouve cette alimentation dans les magasins spécialisés, les jardineries. Elles ont besoin de picorer et mangent également de l’herbe, des insectes, des vers, larves, limaces et escargots, sable, cailloux.

Une poule boit en moyenne entre 250 et 300ml d’eau par jour et jusqu’à 600ml l’été. Il est nécessaire que l’eau soit fraîche.

Pour bien s’épanouir une poule a besoin de gambader dans au moins 20m2 afin d’évoluer en toute liberté.

Dans le dortoir des poules, il est primordial d’installer des perchoirs car les gallinacés se perchent pour dormir, elles ne se couchent pas. C’est leur lieu de repos et cela les aide à se protéger d’éventuels prédateurs.

Installer un pondoir est aussi primordial : le pondoir doit être au calme, sombre, proche du sol et tapissé de paille.

BON À SAVOIR

Selon votre pays de résidence, il existe des règlementations  pour avoir des poules dans son jardin :

  • Au Luxembourg, il faut se référer au règlement grand-ducal du 28 janvier 2002 établissant les normes minimales à la protection des poules pondeuses. Tout est règlementé selon que les poules soient à l’extérieur ou dans des enclos.
  • En Belgique, vous pouvez accueillir jusque 30 poules dans les communes wallonnes et bruxelloises. Par contre, il n’en va pas de même pour les coqs. Certaines communes bruxelloises les interdisent. En Wallonie dont l’emblème est un coq, ils sont autorisés en communes rurales mais pas dans toutes les villes.
  • En France, la loi est claire : sur le principe, n’importe qui peut élever des poules dans son jardin et y installer un poulailler comme le stipule l’article L.214-1 du code rural et de la pêche maritime. Mais, chaque commune ou préfecture est à même de mettre en place un arrêté spécial visant à modérer ce type d’élevage car beaucoup de citoyens s’en plaignent.

LES NUISANCES?

Il faut avoir conscience que les poules sont responsables de nuisances de deux types :

  • Nuisances sonores : vous ne le savez peut-être pas mais les poules font beaucoup de bruit. Elles communiquent ! Et elles chantent dès qu’elles pondent un oeuf. Si vous voulez éviter les problèmes avec vos voisins, ne prenez surtout pas de coq… Un coq est très très bruyant et certains ne tolèrent pas son chant qui peut être puissant. Les sons de la nature et des animaux sont certainement préférables aux nuisances de la ville et des voitures mais chacun sa sensibilité, cela ne se discute malheureusement pas.
  • Nuisances olfactives : arrangez-vous pour ne pas incommoder vos voisins car en cas de chaleur, les odeurs peuvent être fortes. Il n’y a pas de secret, le poulailler doit être entretenu de façon régulière afin d’enlever les excréments des poules. Il est nécessaire de désinfecter les mangeoires, le pondoir, les perchoirs : tout ! Tout doit être nettoyé et désinfecté au moins une fois par semaine. Ce ménage effectué chaque semaine sera moins fastidieux que si vous attendez que cela sente très mauvais… Il faut se débarrasser des parasites qui se nichent partout.

Le voisinage peut ne pas apprécier vos poules ! Il faut en avoir conscience et tout faire dans les règles afin de limiter les problèmes.

SI VOUS PARTEZ EN VACANCES!

Si vous partez 4-5 jours, les poules n’auront aucun problème. Il vous suffira de prévoir plus de nourriture et d’eau que d’habitude. Vos voisins seront peut être d’accord pour les nourrir… Et sachez aussi qu’il existe des distributeurs de graines qui font bien leur travail. Cela peut-être une solution.

Alors, vous allez vous lancer ?