Pourquoi grossit-on? Pourquoi les régimes sont-ils voués à l’échec? Y a-t-il vraiment des façons de perdre du poids de façon définitive?

Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre avec l’aide d’une spécialiste qui est Lis Muller, responsable nutrition interdisciplinaire au Domaine Thermal de Mondorf

On peut affirmer sans crainte que tous les régimes "tendance" font perdre plus d’argent et de temps que de kilos. C’est bien triste, mais c’est la stricte vérité! Entre les pubs TV, les conseils donnés dans les magazines, on s’y perd totalement. Alors si vous êtes en surpoids, que devez-vous faire? Y a-t-il des solutions et quelles sont-elles?

Dites-vous bien que tous les régimes sont voués à l’échec. Qu’imaginez-vous? Que toutes les promesses qui sont faites sont réelles? Oui, vous le pensez car vous avez envie d’y croire. Mais tout cela n’est que du marketing qui est fait pour faire rêver et faire vendre, c’est tout! On vous vend du rêve en utilisant des arguments forts et c’est parti! On a envie d’essayer, envie d’y croire mais cela n’est qu’un leurre.

Les choses sont pourtant claires et évidentes: pour ne pas prendre de poids, il faut adopter une alimentation saine et avoir une activité physique régulière. Pour ceux qui ont pris du poids, tout n’est pas perdu: ce qu’il faut, c’est un rééquilibrage alimentaire car il n’y a que cela qui fonctionne à long terme.

LES RÉGIMES À LA MODE

Qu’ils soient hyperprotéinés, hypoglucidiques, détox… Avant de commencer, il faudrait d’abord consulter un médecin, chose que personne ne fait en général. Avec ces régimes, les gens perdent très rapidement du poids mais s’ils ne font pas de sport, ils perdent leur masse musculaire et surtout, lorsqu'ils arrêtent, ils n’ont pas d’alternative car ils vont à nouveau s’alimenter comme avant, reprendre leurs anciennes habitudes et reprendre de la masse grasse. Une fois leurs sachets, leurs poudres, leurs barres protéinées terminées, il faut bien manger à nouveau! Et il est prouvé qu’après ce type de régime, les gens reprennent leurs kilos et parfois plus…

L’impact psychologique d’un régime est catastrophique. En effet, tout régime entraîne des frustrations. Le plaisir alimentaire n’existe plus alors qu’il est une des bases du plaisir humain. Les gens sont donc frustrés, tristes et le moral qui flanche n’apporte rien de bon. De plus, il faut être conscient du fait que la plupart des régimes débouchent sur une reprise pondérale. Pourquoi? Plus les régimes sont restrictifs, plus on s’interdit des aliments, plus on risque de craquer et de reprendre plus de poids que ce que l’on avait perdu: c’est le début du yoyo.

PERDRE DU POIDS SANS FAIRE RÉGIME

Et si au lieu d’imposer des régimes draconiens à notre corps, nous changions plutôt notre façon de nous alimenter? Si nous apprenions plutôt à manger sainement, de façon équilibrée? Les diététiciens sont formés pour apprendre cela à leurs patients. Il suffit de connaître les bonnes bases et de les appliquer quotidiennement.

Comme le dit Lis Muller: "Un régime est quelque chose de strict, souvent défini dans le temps. Plus les régimes sont bizarres plus ils trouvent d’adeptes. Ce que nous disons peut parfois paraitre trop banal ! Les gens aiment la nouveauté et avoir un fort intérêt pour un régime X qui fera perdre du poids en un temps record. Tous les régimes à la mode, les régimes qui nécessitent de jeûner. Il faut bien se mettre en tête que tous les régimes font perdre du poids de façon temporaire. Ces régimes où on fait manger des assiettes toutes prêtes font perdre le contact normal avec l’alimentation. Ce qui est malhonnête c’est que les gens suivent divers types de régimes, vivent souvent des périodes très difficiles, sont frustrés et qu’il n’y a aucun fondement scientifique derrière. Les personnes qui sont derrière cela sont là uniquement pour gagner de l’argent et pas pour être utiles. Et certaines personnes vont d’un régime à l’autre et ne font, en finalité que prendre du poids. Il est dommage de constater que les gens perdent le rapport naturel avec les aliments."

L’INDIVIDUALISATION EST IMPORTANTE

Selon Lis Muller: Il n’existe pas un régime type valable pour tout le monde. En tant que professionnels, nous nous basons sur les lignes directrices scientifiques, sur nos acquis et avec ce savoir, nous rencontrons le patient et ensemble nous trouvons des moyens adaptés et qui restent des solutions qui ne nuisent pas à la santé mais au contraire, l’emmènent vers un meilleur état de santé. Une des bases de l’éducation thérapeutique est l’empathie et nous écoutons réellement ce que le patient a à nous dire. Et c’est ensemble que nous déterminons le chemin sur lequel nous allons l’accompagner. Un des objectifs est que nos patients retrouvent un contact normal avec la nourriture. Ils doivent aussi réapprendre à bouger, à avoir une activité sportive régulière. Nos patients se sentent déjà mieux dans leurs corps au bout de trois semaines."

Comme les causes de l’obésité sont multiples, la prise en charge des patients se doit d’être globale et individualisée. C’est pourquoi le Centre de l’Obésité propose une équipe de professionnels de la Santé, spécialisée dans l’obésité et qui a intégré l’Education Thérapeutique du Patient (ETP) dans sa façon de travailler. Diététiciennes, psychologues, thérapeutes de sport et le médecin travaillent suivant cette démarche qui consiste, en plus de la connaissance des problèmes médicaux, à mieux savoir ce que vit le patient dans son quotidien, à écouter ses problèmes, ses attentes, ses besoins.

Après un bilan pré-cure, l’équipe tente d’amener le patient à changer son style de vie afin qu’il devienne autonome pour gérer son problème. L’équipe et le patient sont des partenaires qui ont chacun leur rôle à jouer. Chaque patient aura des solutions qui lui sont propres et personnelles.

On peut considérer ce passage dans cette équipe comme un apprentissage qui va permettre au patient d’acquérir des bases  solides qu’il pourra mettre en pratique chez lui, au quotidien. Au fur et à mesure, le patient devient autonome et le team des thérapeutes est là pour l’aiguiller, continuer à lui apprendre des choses utiles pour garder la motivation et ne pas flancher. Les changements se font progressivement.