Les maladies allergiques sont un problème de santé publique qui prend chaque année de nouvelles proportions.

Au cours des dernières décennies les allergies alimentaires, notamment chez les enfants, ont pris une ampleur incroyable et représentent la première cause d’anaphylaxie en Europe. Les conséquences sur la vie de famille sont évidentes car il faut "vivre avec" et s’adapter dans la vie de tous les jours. Virginie Henrard, diététicienne du groupe Lavorel Kids & Baby nous aide à faire la distinction entre les allergies et les intolérances alimentaires chez l’enfant.

Lors de la diversification alimentaire, l’organisme de certains enfants révèle des allergies à certains aliments. L’allergie alimentaire est causée par une réaction du système immunitaire qui ne supporte pas certaines substances et qui réagit.

Les allergènes les plus courants (et qui doivent être notifiés sur les étiquettes des produits) sont les céréales contenant du gluten, les crustacés, les œufs, les poissons, les arachides, le soja, le lait, les fruits à coques, le céleri, la moutarde, les graines de sésame, les anhydrides sulfureux (présents dans le vin ou vinaigre) et sulfites, le lupin, les mollusques ainsi que tous les produits à base de ces divers éléments.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES?

Les symptômes sont variables d’un enfant à l’autre. On constate le nez qui coule, de la toux, des maux de ventre, vomissements, gonflements des lèvres ou de la gorge, plaques rouges, urticaires, difficultés à respirer… Le plus grave est le choc anaphylactique (réaction allergique exacerbée pouvant engager le pronostic vital) qui nécessite une hospitalisation.

Conseil à appliquer: Lorsque les parents débutent la diversification alimentaire, il faut veiller à introduire un seul aliment à la fois et ce, deux ou trois fois de suite. Si tout va bien, il faut introduire un second aliment et ainsi de suite! Cette méthode permettra de déterminer l’aliment à proscrire en cas de réaction. Chez les enfants, les allergies alimentaires les plus courantes sont celles au lait, à l’œuf, l’arachide, aux fruits à coques et au gluten.

LES TRAITEMENTS

Le traitement préventif consiste à savoir quel aliment cause l’allergie et il faut impérativement l’éliminer de l’alimentation de l’enfant. Il est conseillé de consulter une diététicienne qui pourra aider les parents à décrypter les étiquettes et qui pourra les aider à mettre en place si besoin un régime équilibré évitant l’allergène connu.

L’INTOLÉRANCE ALIMENTAIRE

L’intolérance alimentaire est un phénomène gênant, inconfortable mais moins grave que l’allergie: elle touche le système digestif. L'intolérance alimentaire met l’enfant mal à l’aise en causant une mauvaise digestion, des gaz, des douleurs abdominales, des diarrhées.

Le plus simple si votre enfant a des réactions de ce type est de noter ce qu'il mange à chaque repas. De cette façon, vous pourrez sans doute trouver l’aliment qu'il ne tolère pas bien et l'éradiquer.