Le Gersois Bernard Lasbats a remporté mardi le "championnat du monde des mangeurs de magret" à Saramon (Gers) en engloutissant 930 grammes de canard en cinq minutes, a constaté un correspondant de l'AFP.

"De la préparation, chez moi il n'y en a pas ! C'est du naturel, j'arrive là en touriste, et on joue le match", a expliqué le sexagénaire, après avoir remporté son onzième titre.

Ce "championnat du monde", créé en 1982 et auquel ont pris part 13 personnes mardi, se tient normalement tous les ans dans le village de Saramon, dans le Gers, mais n'avait pas pu avoir lieu depuis 2019 en raison de la pandémie de Covid-19.

"Après deux ans de Covid, il faut faire redémarrer toutes ces festivités", s'est réjoui Bernard Leasbats après son sacre, remporté par plus de 30 degrés.

Les participants se voient présenter un kilo de magret grillé qu'ils doivent manger en cinq minutes avec des couverts en plastique, pour plus de difficulté.

Le concours se tient traditionnellement le mardi, durant la foire de la Saint-Victor. Plus de 800 kg de magrets ont été achetés par les organisateurs pour les deux repas du jour.

RTL

Homme mangeant du magret lors du championnat du monde du magret de canard, le 17 mai 2022 à Saramon dans le Gers / © AFP

"Cela a été très compliqué (de se procurer autant de magrets) cette année avec la grippe aviaire", explique Marjorie Loraschi présidente du comité des fêtes de Saramon.

"On a cherché à plusieurs endroits, on a eu des contrats et les personnes ont été touchées par la grippe aviaire, on en même est arrivé à se dire qu'on allait pas maintenir cette journée", affirme-t-elle.

Le contexte sanitaire n'a pas privé M. Lasbats d'un nouveau succès, qu'il a partagé en offrant son trophée au doyen du concours, âgé de 97 ans et auteur d'une belle performance avec 350 grammes avalés.

Le vainqueur est un habitué de ce type de concours, du boudin au spaghetti en passant par les coeurs de canard.