Polaris, un jeune berger allemand, est un chien qui a de la chance. Lorsque lui et son maître arrivent à San Francisco, l'animal ne peut quitter l'aéroport à cause d'un problème administratif.

Depuis la crise sanitaire, les animaux venant de Chine sont soumis à une réglementation très stricte.

Voyant que son chien ne peut sortir de l'aéroport, le maître décide tout simplement d'abandonner l'animal. Heureusement, plusieurs employés de la compagnie aérienne ont réussi à avoir l'autorisation pour sauver l'animal. Durant sa quarantaine de 4 mois, les employés se sont occupés de Polaris, en lui construisant notamment un abri.

Un destin qui finit bien, alors que la situation aurait pu virer au cauchemar pour le chien. Vincent Passafiume, directeur des relations client d'United Airlines, explique : "Les options initiales étaient sombres. Polaris aurait dû être euthanasié à son retour en Chine, ou abattu localement".

Aujourd'hui, Polaris a été adopté par un pilote de la compagnie. "J'espère seulement que nous pourrons prendre soin de lui aussi bien que le personnel d'United l'a fait" explique William Dale, le nouveau maître de Polaris.

Une histoire qui se finit bien.