Le roi Charles III et son héritier le prince William se sont offert samedi un bain de foule surprise auprès des Britanniques qui affrontent des kilomètres de queue pour s'incliner devant le cercueil d'Elizabeth II avant ses funérailles lundi.

Les heures sont désormais comptées pour se recueillir devant la dépouille - dans son cercueil clos surmonté de la somptueuse couronne impériale - de la souveraine, très populaire jusqu'à sa mort, à l'âge de 96 ans et après plus de 70 ans de règne.

A deux jours des "funérailles du siècle", pour lesquelles les dignitaires étrangers ont commencé à affluer, le temps d'attente dans la file le long de la Tamise jusqu'à Westminster Hall à Londres, avant de voir le cercueil, était estimé autour de 14 heures samedi à la mi-journée.

Accompagné du prince William, le nouveau souverain est venu pendant une vingtaine de minutes à la rencontre de la foule qui défile sans discontinuer depuis mercredi soir. Il a échangé quelques mots et serré des mains, comme il l'a fait à plusieurs reprises lors de la tournée l'ayant emmené toute la semaine à travers les quatre nations constitutives du Royaume-Uni, de Belfast à Cardiff.

Resté plus longtemps, le très populaire héritier du trône a remercié le public, s'inquiétant pour l'état de leurs pieds, sous les cris de "I love you William!".

AU MOINS 24H D'ATTENTE

Le dernier week-end pour se recueillir devant le cercueil d'Elizabeth II: la queue promet d'être très longue encore samedi jusqu'à Westminster Hall à Londres, où la souveraine repose jusqu'à ses funérailles auxquelles doivent assister lundi des centaines de dirigeants du monde entier et de têtes couronnées.

La mort d'Elizabeth II, très populaire après plus de 70 ans de règne, a suscité une immense émotion au Royaume-Uni. Après une nuit froide, la file d'attente pour voir son cercueil s'étirait samedi matin sur des kilomètres le long de la Tamise et l'attente était estimée à "au moins 24 heures" selon le gouvernement.

Quelque 750.000 personnes pourraient faire la queue pour voir le cercueil de la reine, selon les responsables des transports londoniens. Le public a jusqu'à lundi matin 06H30 (05H30GMT) pour rendre un dernier hommage à la souveraine.

RTL

© afp

Grand moment vendredi soir, "la veillée des princes": les quatre enfants d'Elizabeth II - Charles, Anne, Andrew et Edward - sont venus pendant 15 minutes veiller le cercueil de leur mère, comme ils l'avaient déjà fait à Edimbourg.

L'image des quatre enfants en uniforme militaire, dos au cercueil, en train de se recueillir la tête baissée alors que le public continuait de défiler fait la Une samedi de nombreux journaux britanniques.

Pour l'occasion, Andrew, privé de la plupart de ses titres à la suite d'accusations d'agression sexuelle, a été autorisé à porter l'uniforme.

Les huit petits-enfants de la reine doivent également venir se recueillir samedi soir.

Rare incident dans les hommages continus qui se déroulent avec une organisation et une discipline dont les Britanniques ont le secret: un homme a été arrêté vendredi soir après avoir quitté la queue et s'être approché du cercueil, ont rapporté les autorités.

Par ailleurs selon des chiffres des services d'ambulances londoniens, 435 personnes ont été prises en charge le long de la file d'attente et ses environs ces deux derniers jours, la plupart du temps en raison d'évanouissements.

Vendredi, l'ex-footballeur star David Beckham s'était glissé dans la foule pour s'incliner, visiblement ému, devant le cercueil de la monarque, décédée le 8 septembre dans son château de Balmoral en Ecosse.

"Nous sommes tous là pour dire merci à Sa Majesté d'avoir été si gentille, attentionnée, réconfortante à travers les années", a-t-il dit à sa sortie.

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern s'est elle aussi rendue, toute de noir vêtue, à Westminster Hall, devant le cercueil drapé de l'étendard royal et orné de la couronne impériale.

Samedi, les représentants des 14 royaumes du Commonwealth devraient aussi s'y recueillir.