Après les présidentielles viennent les législatives en France, afin d’élire les députés qui représenteront la population à l’Assemblée nationale. Troisième round des élections, donc, la campagne est en route pour ce vote qui se déroulera en juin.

Ce dimanche 8 mai, la toute jeune Mélanie Fortier, candidate RN à ces élections législatives, était invitée sur France 3 Bourgogne afin de parler programme et politique. C’est là que la candidate de 24 ans a vécu son premier grand moment de gêne télévisuel…

Interrogée sur les mesures sur les services publics proposées par le parti de Marine Le Pen, Mélanie Fortier s’est retrouvée complètement désarmée, incapable de répondre à la question. "Quelle est votre politique en matière de service public?", demande la journaliste à la jeune femme qui semble atterrée. "C’est-à-dire?", répond-t-elle hésitante. "Qu’est-ce que vous voulez au Rassemblement national, quelle est votre position ? Je rebondis sur ce qui vient d’être dit en face de vous", répète l'intervieweuse. Voyant la candidate sans voix, la journaliste lui souffle qu'il ne s'agit pas d'une "question piège".

"En fait, j’ai pas tellement compris la question", avoue alors une Mélanie Fortier embarrassée. Avant d’enchaîner quelques secondes plus tard: "Je suis désolée, est-ce qu’on pourra couper cette partie? Je n’ai vraiment pas compris la question…". Une demande qui fait doucement rire la journaliste qui lui précise que l’émission est en direct et qu’il ne sera pas possible de couper la séquence.

"Première TV, premier moment d'hésitation"

Cette scène gênante a rapidement fait le tour des réseaux sociaux et est devenu un bad buzz pour la candidate RN. Largement moquée, Mélanie Fortier a tout de même rebondi sur son compte Twitter. "Première TV, premier moment d'hésitation, très heureuse de voir que certains en font un buzz, mais la défense du service public est un chantier si important que je me propose d'en échanger avec tout un chacun durant cette campagne", a-t-elle écrit au lendemain de cette houleuse interview.