Giuseppe Molinaro, chef de l'Annexe à Luxembourg-ville, s'amuse depuis un an à servir des plats qui s'inspirent de son univers musical et cinématographique.

De la dynamite dans l'assiette ! C'est une drôle d'expérience que celle d'aller dîner à la table de l'Annexe. Depuis un an, sa cuisine est tenue par Giuseppe Molinaro, élu chef méditerranéen 2020 par le guide Gault&Millau lorsqu'il œuvrait encore au Tailor’s Concept, une adresse du Limpertsberg victime entre-temps de la pandémie.

Ce jour-là à table, cet Italien de 31 ans nous sert vraiment un bâton de TNT, avec un éclair à lécher dans une petite assiette et un QR code à scanner avec notre téléphone. On s'exécute. Une musique se déclenche sur Youtube: c'est "TNT", le morceau d'AC/DC, groupe de hard rock australo-britannique phare des années 70.

"Je suis un peu rock à l'intérieur" : le natif de Naples a le sourire aux lèvres. Surprendre, c'est un peu sa marque de fabrique. "On me demande parfois pourquoi je ne fais pas de pâtes, car je suis Italien. Mais les pâtes, tout le monde peut en faire à la maison. Moi, j'ai envie de faire quelque chose de différent" dit-il.

Kim Mathekowitsch est servie. La propriétaire des lieux, qui possède également la brasserie de Neimënster depuis l'été 2021, a "exactement trouvé le chef" qu'il lui fallait. "Je recherchais de l'innovation et des saveurs. J'adore quand quelqu'un me touche avec des plats que je ne sais pas cuisiner. Giuseppe a carte blanche même si parfois, j'interviens..."

LES FILMS INSPIRENT SES PLATS

"J'ai toujours de nouvelles idées" lance le chef. Il les puise aussi dans les films. Par exemple, il nous a montré un plateau de jeu, comme celui que l'on voit dans Jumanji, film de 1995 avec Robin Williams tiré d'un livre pour enfants. Dessus, les insectes sont des trompe-l'œil comestibles. Et puis, à l'ère des selfies qui finissent tous en story sur Instagram ou Tik Tok, Giuseppe Molinaro s'est amusé à créer un Iphone en chocolat, qu'il glisse dans un étui en carton avant de le remettre aux clients sur le départ.

Sa créativité a attiré à nouveau les lumières du guide Gault&Millau qui, cette fois, a élu l'Annexe "découverte de l'année" 2023, il y a un mois. Certes, l'homme ne fait pas que dans le spectaculaire. Son crédo est de travailler même les parties les moins nobles d'un produit pour les magnifier dans l'assiette. "Je préfère me passer des produits chers, comme le homard ou le caviar. Mais créer quelque chose avec un produit moins et le porter au top" précise t-il.

Difficile parfois de savoir exactement ce qu'on s'apprête à déguster, même si le chef dissémine ci ou là certains indices; une crète de coq ou un lapin en spéculoos. Et si ces quelques plats ont aujourd'hui disparu de la carte de l'Annexe, on ne doute pas trop que Giuseppe Molinaro a encore pas mal d'autres cartes dans sa manche.