A Beringen, le couple Dentzer, qui tient le restaurant "A Guddesch", mise au maximum sur le circuit court. Visite guidée sur leurs terres.

Ils n'ont pas remporté le prix Gault&Millau 2022 du "Restaurant De Terroir" pour rien. Pia et Marc Dentzer perpétuent la tradition familiale à Beringen, où il reste encore des traces de leurs ancêtres. L'ancienne ferme n'est plus là mais elle a donné son nom au restaurant "A Guddesch", construit en 2009 au même endroit. L'Hôtel, qui a pris la place des étables, porte le nom de la grand-mère de Marc : Martha.

Surtout, le couple continue de favoriser le circuit court en cultivant ses propres légumes, ses fruits, en proposant à table ses propres poules et son vin, un Côtes-du-rhone étiqueté "A Guddesch". En face du restaurant, au rez-de-chaussée de l'hôtel, une vinothèque côtoie la boulangerie où l'on retrouve les desserts de la pâtissière du restaurant. "Notre concept est de nous servir de nos produits" appuie Marc. Et quand ce n'est pas possible, "acheter des produits régionaux".

Le restaurant compte plus d'une vingtaine de producteurs partenaires. Ainsi, tout est fait pour limiter les intermédiaires entre le producteur et le consommateur. "Nous avons la terre et une ferme, c'est ce qui fait notre force."

"Autrefois, nous avions nos propres vaches allaitantes, mais ça nous prenait trop de temps alors on a arrêté" nous a confié Marc. L'homme est dans son élément, en tant qu'ancien agriculteur.

Ce jour-là, en plein automne, le couple avait fini de récolter ses potirons. Y compris des spécimens impressionnants de plus de 200 kilos, destinés à la déco. Et si les essais sont concluants, le restaurant devrait proposer en 2022 "les fraises de Beringen" !