Le chef breton Hugo Roellinger a été consacré lundi cuisinier de l'année 2022 par le deuxième guide gastronomique Gault&Millau pour sa cuisine libre et durable "qui pulvérise les codes".

Le chef de 33 ans, à la tête du restaurant doublement étoilé "Le Coquillage", marche dans les pas de son père Olivier Roellinger avec une cuisine tournée vers la mer "qui se réchauffe au contact des épices du bout du monde".

Il a succédé à ses parents au "Château Richeux", près de Cancale (Ille-et-Vilaine), dans un décor de vieux manoir anglais où Léon Blum avait ses entrées, à la vue imprenable sur la baie du Mont-Saint-Michel.

"La bonne attitude, il la cultive depuis longtemps, dans son potager ou sur les bateaux de ses pêcheurs", souligne le guide jaune dans un communiqué.

Sa carte "échappe aux études de marché et aux pressions des réseaux. Il ne s'affranchit pas des codes, il les pulvérise, il les disperse façon puzzle, il ventile", ajoute Gault&Millau.

PÂTISSIER DE L'ANNÉE

Le pâtissier de l'année 2022 est Maxime Frédéric qui œuvre aux côtés du chef triplement étoilé Arnaud Donckele dans son nouveau restaurant à la Samaritaine à Paris après être passé par un autre palace parisien, George V.

Le jeune Normand, qui aime aller se ressourcer chaque semaine dans la ferme familiale, est responsable de toute la pâtisserie de l'hôtel Cheval Blanc Paris, mais aussi du pain et des viennoiseries.

SOMMELIÈRE DE L'ANNÉE

Magali Picherie, du restaurant Mirazur à Menton, sur la côte d'Azur, meilleur restaurant au monde 2019 selon le classement britannique 50 Best, est la sommelière de l'année.

Celle qui travaille aux côtés du chef triplement étoilé Mauro Colagreco "connaît tous les vignobles de France, mais aussi du monde" et a "une vision rafraîchissante qui réconcilie les amateurs de grands flacons comme de cuvées modernes et naturelles".